Un fruit pour les sorcières : citrouilles, courges, potirons !!!

Malgré leur richesse nutritionnelle, citrouilles, potirons, courges … restent dans de nombreux pays un élément constitutif de fêtes très ponctuelles (Halloween ou Thanksgiving).halloween

Elles sont évidées, munies en leur centre d’une bougie et posées sur les fenêtres pour « faire peur ». Elles donnent l’occasion aux enfants de se déguiser, d’aller sonner au voisinage pour déclarer « un cadeau ou un tour ».

Malheureusement, au cours de leur transformation en sorcières, pulpe et graines sont encore trop souvent jetées à la poubelle.

Les premières graines citrouilles ont traversé l’Atlantique avec Christophe Colomb, elles correspondaient à une autre variété amère (Cucurbita maxima). Dès les années 1700, les autrichiens ont utilisé l’huile extraite des graines Cucurbita styriaca à des fins médicinales … Depuis, elles font « courir » leurs tiges flexibles rampantes sur parfois une dizaine de mètres dans de nombreux potagers.

La courge (Cucurbita pepo) appartient à la famille des cucurbitacées.

Sa tige couverte de poils hispides, comporte des feuilles de grande taille, palmées, velues et pétiolées, des fleurs axillaires orangées. Le fruit, qui prend différentes formes et dimensions selon les variétés est vert ou orangé, et comporte de nombreuses graines blanches, plates et ovales. Le nom de citrouille avait été attribué en référence à citrus (latin) et à la couleur jaune des premiers fruits.coruge

Fleurs, pulpe, graines sont comestibles : consommés ou veloutés de citrouille ou potiron, farce de ravioli, composant d’une purée, garniture de tarte, farcies de légumes puis gratinées, crumble de chair et graines, en morceaux dans un couscous … de nombreux plats peuvent s’enorgueillir de leur couleur et des arômes doux de la pulpe. Les fleurs sont parfois mangées dans des salades, les graines peuvent être grillées et mélangées à des céréales pour fabriquer du pain, ou pour déguster à l’apéritif, mais le plus souvent elles servent à tirer de l’huile et surtout sont utilisées en profil santé.

Quelle richesse nutritionnelle nous apporte ce fruit ?

Les courges, citrouilles … présentent des variations importantes dans leur composition selon leur espèce, leur environnement géographique et géologique, la méthode de culture

Les composants bioactifs les plus représentatifs et ayant fait l’objet d’études scientifiques sont des tocophérols, des caroténoïdes, des β-sitostérols. Tous les acides aminés essentiels sont représentés, la teneur en arginine est très importante dans l’espèce cucurbita pepo. Les acides gras majoritaires des graines sont des acides palmitiques, stéariques, oléiques, linoléiques. On trouve également des vitamines A et B et de nombreux minéraux, dont le zinc, le calcium, le magnésium. Ce fruit est par contre très léger en quantités de graisses et de calories.

Quelles étaient les préparations familiales en médecine traditionnelle française ?

Des cataplasmes de feuilles sèches contre les brûlures, à la purée non salée et bien liquide ou au jus frais pour lutter contre diarrhée et météorisme, à la pâte ténifuge (graines fraîches pilées dans du miel, puis infusées dans de l’eau additionnée d’écorce d’orange ou de citron) qu’il faut avaler à jeun, puis faire suivre quelques heures plus tard par de l’huile de ricin afin d’effectuer une « purge » efficace.

Et sur le continent américain ?

Les graines complètes (avec la coque) de courge représentent une médication sans danger pour les femmes enceintes et les enfants, lors d’une infestation par le ténia. Les graines sont finement broyées sous forme de fine farine, puis mélangées avec de l’eau et mangées. Quelques heures plus tard, il est nécessaire de prendre un purgatif. Les graines ont également un léger effet diurétique. La pulpe du fruit est utilisée pour calmer les inflammations intestinales.

Et sur le plan scientifique ?

La grande richesse en caroténoïdes (carotène, lutéine, xanthine …) et tocophérols confère à la courge et à ses homologues un réel effet antioxydant. Cette action de protection contre les atteintes des radicaux libres oxygénés est importante pour les personnes pré-diabétiques, diabétiques ou avec des problèmes cardiovasculaires. Les extraits de cucurbitacées augmentent significativement les activités hépatiques des superoxydes dismutases et des gluthation peroxydases.

En 2006, des chercheurs ont publié des articles dans des journaux internationaux d’urologie pour démontrer une action chimique et hormonale de l’huile de graines de courges sur l’hyperplasie de la prostate chez le rat, repris en 2009 sur une étude sur homme suivie pendant 12 mois avec diminution des symptômes de l’hyperplasie de la prostate et augmentation du volume urinaire des patients. En 2011 une analyse de la bibliographie n’a pu recenser que 3 articles concernant les effets positifs des graines de courge sur la protection prostatique. Aucun de ces articles n’a mentionné d’effets sur le cancer de la prostate, ne traitant uniquement de l’hyperplasie.

En 2014, des chercheurs ont montré un effet synergiste pour traiter les symptômes de l’hyperplasie de la prostate, de l’administration concomitante d’huile de palmier scie (Serenoa repens) et d’huile de graines de courges.

En parallèle certaines études faites en Thaïlande ont montré que la prise sur long terme d’huile de graines de courges préservait l’apparition de calculs rénaux et aidait à dissoudre les calculs déjà formés.potirons

Morale de l’histoire !

Si la courge n’est pas d’une efficacité redoutable sur un certain nombre de pathologies, c’est par contre un nutriment complet qui apporte des éléments antioxydants pour aider l’organisme à se défendre contre les agressions externes.

Cathy

Cet article a été publié dans antioxydant, comestible, cuisine santé, herboristerie, phytohérapie, plantes comestibles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Un fruit pour les sorcières : citrouilles, courges, potirons !!!

  1. Carole dit :

    Voilà un aliment qui est souvent à l’honneur à la maison mais je ne connaissais pas toutes ces vertus.
    Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Il faut être un peu sorcière pour connaître toutes les vertus de ces courges!!!
    Ou alors Cathy a un secret pour trouver ces informations pertinentes qui tombent juste à point nommé.
    Dans le Languedoc les enfants menacent les adultes de les transformer en cornichon s’ils ne donnent pas des bonbons. On ne sort pas des cucurbitacées!!!
    Merci Cathy

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s