Mon histoire de biochimiste atypique

Biochimiste, amoureuse des plantes et des senteurs, j’ai effectué un parcours qui m’a permis d’associer valeur scientifique et aptitude à la communication orale et écrite.cathy

Docteur en Biologie Humaine, option Biochimie de la Fac de Médecine de Toulouse, bactério-virologiste, après quelques années de recherche sur l’INSERM, je me suis consacrée à l’enseignement prépa concours de Médecine, Pharmacie et Staps … le temps que mes enfants grandissent.

Forte de nombreuses années de théorie, je me suis alors tournée vers l’Industrie Pharmaceutique comme chargée de missions, et j’ai pris goût à la conception de projets innovants, à la recherche de créativité.

Entraînée par un professeur de l’Institut Polytechnique, j’ai quitté l’industrie pour monter une start-up basée sur le concept d’ingénierie pharmaceutique. Cette structure sera bientôt remplacée par un Cabinet d’expertise réglementaire et de sourcing de plantes médicinales de Pharmacopées du Sud intervenant auprès d’entreprises françaises et américaines, dédiées à la phytothérapie, l’aromathérapie et à la cosmétique.

CV CATHYMa passion pour les plantes médicinales, pour les ethno traditions des pharmacopées de Guyane et d’Amazonie, alliée à un réseau universitaire et hospitalier important, m’a permis de développer un dossier complet, breveté, en nom propre, sur un actif de fruit alimentaire de Guyane et d’être lauréate du concours OSEO-ANVAR en catégorie « création et développement ».

Afin de comprendre tous les rouages de l’entreprise, d’intégrer les notions de marketing, de connaître le circuit des aliments-médicaments, j’ai accepté un poste de responsable de marque dans une société spécialisée dans les compléments alimentaires.

Du médicament au complément alimentaire, j’ai eu la possibilité de voir les lacunes de notre médecine qui ne traite que les symptômes et pas la cause du problème. Passionnée de médecine chinoise, à la recherche de solutions « prédictives » pour soutenir la santé, je me suis alors tournée vers les huiles essentielles.

L’utilisation d’arômes de plantes a pour effet de modifier le comportement, l’humeur et le bien-être des humains. L’activité d’une huile essentielle dépend non seulement de la composition aromatique mais aussi des impacts sur les mémoires olfactives et les mémoires émotionnelles.

Une huile essentielle peut donc devenir un accompagnement thérapeutique personnalisé en fonction des associations données par les circuits neuronaux.

YLANGJ’ai intégré une entreprise spécialisée dans le commerce des huiles essentielles et de la vanille, en tant que directrice scientifique en charge de créer un laboratoire de R&D mais aussi de mise au point de lots pilotes, basés sur l’aromathérapie de bien-être. J’ai ainsi eu le plaisir de découvrir par l’intermédiaire d’un contact avec une ONG, les splendeurs de Madagascar, de l’ylang-ylang à l‘incontournable ravintsara, sans oublier le saro … qui fait fuir la maladie !

En parallèle, j’ai écrit de nombreux ouvrages scientifiques, aux sujets variant selon les demandes de mes éditeurs, choix très exhaustif qui inclus « le vin santé » ou « prendre soin de soi au naturel », « la cosmétique bio à faire soi-même », « le traité scientifique d’aromatologie », « l’équilibre acido-basique », « les allergies et intolérances alimentaires », « le sens des essences (sous-presse) » et d’autres en cours de rédaction. J’écris également des articles dans des revues concernant les plantes, la santé …

CAHTY LAVANDE

Et … il y a la culture de la lavande dans le Quercy blanc ! Un peu moins d’un hectare de belle lavande population qui est descendue de sa Haute Provence (c’était une AOP) vers les cailloux des combes du Quercy, pour nous inonder de ses effluves et nourrir les ouvrières zélées.

LAVANDE1LAVANDE

 

Traduction, mise en culture, puis désherbée et entretenue par les soins de mon homme (un intellectuel très doué dans le travail d’accompagnement de la belle aromatique), madame lavande est un met de choix pour nos chères abeilles dont les ruches surplombent le champ.

 

RUCHECIRE

 

Actuellement, j’ai repris ma liberté d’action, en conservant mon cabinet ActionBio d’expertise scientifique et règlementaire, je suis également formatrice agréée et j’accompagne des entreprises dans la création de formules, des créateurs d’entreprises sur la montée des dossiers de subventions …

Et j’ai ainsi eu la très grande chance de rencontrer Laurence, à La Drôme Provençale, en travaillant sur des dossiers règlementaires. Je suis admirative de ses connaissances, de son parcours extrêmement passionnant.

Cathy Bonnafous

Publicités