Mon histoire de pharmacien atypique

Elle est parsemée de rencontres passionnées, initiatiques et inspirantes.

Le début de ma passion pour les plantes médicinales et aromatiques commence en France à Montpellier.

Après 5 années d’études en pharmacie,  je réalise que je ne pourrai jamais me restreindre à la pharmacie conventionnelle, aux seules molécules de synthèse et à la délivrance de médicaments chimiques.

Je choisis donc un sujet de thèse sur les plantes des « tisanières » de l’île de la Réunion, pour obtenir mon Doctorat de Pharmacie.

J’explore le monde des plantes médicinales et les savoirs de ces herboristes traditionnels. C’est une révélation!

En 1984, l’aromathérapie n’est pas encore très connue du grand public et elle est très peu prescrite par les naturopathes ou phytothérapeutes. Je décide tout de même de compléter ma formation par un Diplôme Universitaire en aromathérapie avec le Professeur Jacques Pellecuer à la faculté de Montpellier.

Puis c’est l’initiation à l’ethnobotanique tropicale avec le professeur Francis Hallé, auteur de plusieurs ouvrages botaniques, grand spécialiste des arbres et de la forêt.

J’obtiens un DEA (Diplôme Étude Approfondies) en botanique tropicale, et je découvre  la richesse et la beauté de la biodiversité de la forêt primaire tropicale.

Par la suite, j’ai  l’opportunité de  participer à différentes missions scientifiques  à Madagascar, au Vanuatu, au Cameroun et en Amérique du sud.

images

La découverte de la Canopée de la forêt primaire avec les missions « Radeaux des Cîmes » .  

Wow  !  

Quel d’émerveillement et quelle fascination  de voir la forêt sous cet angle!

Le partage de mes connaissances acquises durant ces années d’études,  commence dès 1989.  Je  donne des cours d’ethnobotanique pour l’École Méditerranéenne des Jardins et du Paysage de Grasse  avec le Mentor de l’ethnobotanique le Professeur Jacques Barrau. Toute une expérience! Je n’oublierai jamais sa gentillesse, son humour et son indulgence devant la jeune professeure que j’étais à l’époque.

Je multiplie les rencontres passionnantes  dans les jardins botaniques  de la Côte d’azur.

Tout d’laurenceabord, en travaillant comme botaniste  au Parc Floral Phoenix de Nice, avec la directrice scientifique Anne Gely.  Notre mission était  d’enrichir les collections de la serre tropicale et des jardins extérieurs. Tout un programme!

Je n’oublie pas Catherine Ducatillon ,Directrice du jardin de la Villa Thuret à Antibes,  Pierre Lieutagui du Prieuré de Salagon à  Mane,  et  Mme Marnier Lapostolle du jardin les Cèdres  à St Jean Cap Ferrat qui m’ont fait découvrir les trésors de leurs collections de plantes tropicales ou médicinales.

C’était le début de l’association des jardins remarquables de la Côte d’azur.

 ** En 1992,  l’Équateur **

La  rencontre avec les amérindiens  d’Amazonie équatorienne.

IMG_2234

Pour moi c’est le tournant de ma vie de scientifique et le tremplin vers une autre expérience initiatique!

C’est en tant que chargée de mission pour Pharmaciens sans Frontières que commence l’aventure.

lauence

Je participe à la mise en place d’une antenne médicale à Macas en Amazonie équatorienne. Je réalise des enquêtes ethnobotaniques et des récoltes de plantes médicinales dans la province de Morona, Santiago et de Pastaza.

Cette contribution à la mise en valeur de la pharmacopée traditionnelle des Indiens Shuars m’a ouvert les yeux sur le monde des plantes mais surtout m’a permis de mieux comprendre l’importance de sa relation avec le monde des hommes.

Pendant 5 ans, avec la Fundacion OMAERE, je participe à la création d’un des premiers jardins ethnobotaniques en Amérique Latine. omaere.wordpress.com

images-1louisphoto2211

« Le jardin ethnobotanique « OMAERE », est un jardin dans lequel l’ethnobotanique est considérée comme une science qui aide à la compréhension des cultures traditionnelles des peuples amérindiens. « 

Parfaite harmonie entre le spirituel et le scientifique…

Ce partage authentique, a réveillé en moi une force spirituelle vibrante d’énergie qui ne me quitte plus, qui cohabite maintenant avec mon côté cartésien et scientifique.

Le projet Omaere a été  aussi pour  mes amis shuars, zaparos, waoranis,  une expérience unique, un vrai déclic pour leur vie future. Aujourd’hui en 2015 , ils sont des leaders pour leur communauté et je suis fière de leur parcours.

EPSON DSC picture

Teresa Shiki,  est une femme Shuar, Co fondateur et actuelle présidente de la Fondation Omaere et directrice du jardin Omaere.

C’est une herboriste qui a plus de 30 ans d’expérience dans la médecine traditionnelle qu’elle a apprise de sa mère et de ses grands-parents.

images-4

Bartolo Ushigua ou Manari de son vrai nom est le porte-parole de l’association de la nation Zapara de la province de Pastaza en Équateur.  Il est le fils du dernier shaman d’une communauté de 115 personnes.  Depuis 2011, il est vice-président de la CONAIE (La Confederación de Nacionalidades Indígenas del Ecuador)

gloria

Gloria Ushingua, une femme zapara, engagée qui ne recule devant rien ni personne pour venir en aide à femmes et enfants dans le besoin . Elle est présidente de l’Associacion de Mujeres Zaparas.  Elle  se bat actuellement pour défendre les droits de son peuple contre les compagnies pétrolières.

images-5

Manuela Omari Ima, Présidente de l’Association des Femmes Huaorani d’Amazonie Equatorienne (AMWAE). Association qui traite de l’autonomisation des femmes dans et hors des communautés, qui donne des cours d’artisanat aux femmes dans les communautés afin que celles-ci puissent vendre leurs produits dans le magasin.

**En 2000, au Québec**

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je découvre la cosmétique naturelle avec Alain Renaud et le laboratoire Druide  en 2001. Il est le premier fabricant de cosmétiques biologiques  en Amérique du nord : www.druide.ca

Je croise le chemin de Danièle Laberge, une des pionnières de l’herboristerie traditionnelle dans sa ferme biodynamique  l’Armoire aux Herbes. Elle m’ouvre les yeux sur l’herboristerie traditionnelle nord-américaine  et je décide de suivre sa formation  avec L’Herbothèque en herboristerie familiale. Un échange se met en place et je donne  aussi des cours comme professeur  de botanique à l’école  : www.herbotheque.com.

Pour mieux connaître le monde de l’herboristerie québécoise, je deviens membre du conseil d’administration de la Guilde des Herboristes, organisme qui regroupe des professionnels, des étudiants et des amateurs pour faire  connaître l’herboristerie au Québec.  www.guildedesherboristes.org

clef des champs

Les 5 dernières années au Québec ont été les plus inspirantes de ma vie d’herboriste.

Ma rencontre avec  Marie Provost, Maître Herboriste, visionnaire, pionnière de l’herboristerie traditionnelle au Québec, fondatrice et directrice de Clef des Champs, à Val David est gravée pour toujours dans ma mémoire.

En  travaillant pour Clef des Champs, www.clefdeschamps.net  je  participe aux débuts de leur aventure réglementaire avec Santé Canada. Un vrai défi que de créer des liens entre herboristes, scientifiques et fonctionnaires.

**Retour en France en 2011**

Je choisi de m’installer dans une région riche en plantes médicinales et aromatiques biologiques :  le Diois, la vallée de la Drôme.

IMG_0202

Je reviens à mes premières  passions et découvertes aromatiques : l’aromathérapie.

Je continue à partager mon expertise et expérience comme responsable Qualité,  et Recherche et Développement à la Drôme Provençale, spécialiste depuis 15 ans en compléments alimentaires, aromathérapie et cosmétique biologique.  www.drome-provencale.com

* En 2015… *

Je crée ce blog afin de partager  mon expérience et ma connaissance avec vous chers amis lecteurs, internautes.

Je vous  invite à découvrir mes conseils, mes astuces, mes coups de cœur au fil de articles: Mes conseils phyto-aromatiques.

27 commentaires pour Mon histoire de pharmacien atypique

  1. Anonyme dit :

    Quel magnifique parcours Laurence, je me sens privilégiée de t’avoir rencontré au Québec.

    Aimé par 1 personne

  2. Anonyme dit :

    Impressionnant comme parcours en effet. Votre blog est très intéressant. Bravo!

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    La photo « avatar »où tu apparais, grand sourire et mains ouvertes te ressemble tellement ! On y sent parfaitement bien ta beauté, ton humilité et ton envie de partager et de transmettre….
    Je mesure combien j’ai eu de la chance de t’accompagner  » un tout petit peu  » sur le projet et la réalisation de OMAERE ; merveilleux souvenirs équatoriens pour mon fils et moi….! Merci.
    Ce blog est une pépite, que dis- je, une mine pour nous tous !
    Merci pour ça aussi !
    Marie-Pierre

    J'aime

  4. lessen-ciel dit :

    Quel beau parcours! Vous faites également partie des « brodeuses d’histoires » ( dont je parle dans mon blog) et celle ci est magnifique …car qui dit brodeuse dit aussi « passeuse » d’histoires et votre blog en fait foi, merci!

    J'aime

  5. Mireille dit :

    Super beau blog Laurence et effectivement, magnifique parcours! Continue ton bon travail, pas beaucoup de professionnels ont autant de générosité à vouloir transmettre leurs connaissances si gratuitement.

    J'aime

  6. Bonjour Laurence, quel merveilleux parcours! Je découvre le blog et j’y reviendrai, c’est sûr. J’aime, j’adore, c’est très inspirant pour moi qui cherche encore ma voie. Merci pour tout ce partage…

    Aimé par 1 personne

  7. Merci pour votre visite sur mon blog (http://www.bien-etre-au-naturel.fr/) Laurence. Votre parcours est époustouflant ! Quelle chance d’avoir vécu toutes ces belles pérégrinations au contact de la nature et merci tous les enseignements que vous nous apportés à travers votre blog. A bientôt !

    J'aime

  8. Agnès dit :

    Bonjour !
    Quelle chance de découvrir ton blog!
    Quel magnifique parcours, plein de sens et de partages.
    Je vais de ce pas le découvrir plus en profondeur. Merci pour les liens que je vais explorer aussi .
    Douce année 2016 pleine de découvertes .

    J'aime

  9. Pescalune dit :

    Je découvre cet article avec émerveillement ! Mais quel parcours magnifique et passionnant Laurence – et merci de partager autant de connaissances avec nous !

    J'aime

  10. Merci Pascale, votre commentaire me touche beaucoup. Je vous promet que je passerais vous voir cet été à la Cabane aux Arômes

    Aimé par 1 personne

  11. Bonjour Laurence, je découvre votre site et le trouve passionnant. L’article sur la rencontre avec les amérindiens d’Amazonie équatorienne me touche énormément et j’espère de tout coeur que nous pouvons y faire quelque chose en diffusant sur le net le plus possible leur combat.
    Bravo et au plaisir de vous lire très souvent.

    Aimé par 1 personne

  12. Merci Nathalie pour vos commentaires il est important de connaitre leur combat pour défendre leurs droits et leur territoire.

    J'aime

  13. Rouge velours dit :

    Magnifique parcours, Laurence! Je m’intéresse beaucoup au pouvoir des plantes médicinales et j’utilise beaucoup les huiles essentielles. C’est un plaisir de lire un blog si intéressant!
    Belle journée, Laurence!

    J'aime

  14. Manzoni dit :

    Je vous découvre avec bonheur suite à un article et à une question que je vous ai posée , j’ai ressenti à votre réponse que vous étiez une belle personne, et là je découvre votre parcours impressionnant. Que du bonheur …… Merci pour cette découverte –

    J'aime

  15. Parcours passionnant…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s