Le Noisetier l’arbuste sacré des Druides

Laurence m’a proposé il y a un mois de collaborer au blog en vous faisant partager un peu de mon savoir d’herboriste. Je vous invite à mieux me connaitre en allant voir mon histoire  sur la page des auteurs: Mélusiane Herboriste

Le temps des fêtes est arrivé et pour cette première collaboration à ce blog je vous propose d’explorer les possibilités qu’offre le noisetier.

Cet arbuste que l’on croise à l’orée des forêts, symbolise la sagesse et ses branches peuvent être utilisées pour confectionner en vannerie une claie afin d’ériger une terrasse.

La recette de biscuits aux noisettes, que je  partage avec vous, fait partie de mon patrimoine familial. De mère en fille depuis six générations, cette recette nous parvient originellement du terroir du Locle (Suisse). Adoptez-la et vous serez l’amphitryon la plus populaire de la période des fêtes !

Je vous souhaite de joyeuses fêtes et au plaisir de lire vos commentaires

Le Noisetier  (Corylus avellana)

Historique :

Cet arbuste ce classe parmi les arbustes à noix les plus ancien de la planète. Cet arbuste a été retrouvé dans les sites de fouilles postérieures à la dernière glaciation.

Pour les grecs, cet arbuste est dédié à Hermès, Dieu qui aidait à développer le discernement.

La fameuse baguette des sourciers est en fait un rameau de noisetier, en forme de « Y »

Les tribus amérindiennes en faisaient plusieurs usages médicaux : Les Têtes-de-Boule utilisaient les extrémités de ses rameaux pour faire une tisane contre les maladies cardiaques. Les Abénaquis infusaient son écorce avec celle du cornouiller rouge et du saule pour soigner les maux d’yeux et les Iroquois enfilaient en collier des fragments de sa tige pour soulager les douleurs de la dentition chez les jeunes enfants.

Le noisetier était l’un des sept arbres sacrés du bosquet des druides. Une ancienne coutume bretonne voulait que l’on place une corbeille remplie de noisettes sous le lit des jeunes mariés afin que leur union soit féconde.

En vannerie, les branches de noisetier sont utilisées pour construire des « plessis » afin de fabriquer des « boîtes surélevées » ou pour retenir un talus. Au Québec, où dans les contrées froides et neigeuses, ces constructions ne tiennent que deux hivers.

plessisnoisetier

Jardin de petits fruits dans un plessis en branches de noisetier. Morillon (Fr) octobre 2016plessis noisetier

15 mètres x 0,50 cm.  Conceptualisé et réalisé par « Mélusiane «herboristerie »

Cet arbuste d’environ 3 m de haut forme des buissons. Ses feuilles : alternes, ovales, en forme de cœur à la base et pointues au sommet, ont un contour doublement denté. Ses fleurs sont de deux types: les fleurs mâles forment des chatons pendants, les fleurs femelles, solitaires et très petites, sont rouges. Son fruit sec est une noix contenue dans une enveloppe épineuse terminée par un long bec. La meilleure façon de décortiquer ces fruits secs reste celle des Amérindiens: il suffit de placer les noisettes mûres dans une poche que l’on frappe contre une surface dure. L’arbuste n’atteint sa maturité sexuelle qu’au bout de 5 à 7 ans.

Habitat, distribution

Il est fréquent et abondant dans la plupart de nos forêts. Il vit également dans les groupements arbustifs humides ou marécageux. On le trouve dans les régions des forêts de feuillus, des forêts mixtes et de la forêt boréale

Parties utilisées 

Bois, bourgeons, chatons, fruits

Propriétés médicinales 

Permet de lutter contre le vieillissement des cellules, contre le mauvais cholestérol et contre certaines dermatoses. Il contribue également à apaiser le stress et la fatigue mentale.

Certains éléments du noisetier possèdent des propriétés amaigrissantes. Les fibres contenues dans la noisette aident à normaliser le transit intestinal. La plante permet aussi de soulager les états fiévreux.

Ce sont les composés antioxydants qui réduisent ces maladies. Le noisetier a également une action contre le diabète et contre le mauvais cholestérol.

Principes actifs

Les principaux actifs du noisetier sont les flavonoïdes et les tanins. Mais il est également riche en cuivre, en fibres et en acides gras.

La noisette dispose également de zinc, qui participe à la cicatrisation des plaies, aux actions immunitaires ou encore au bon développement du foetus.

La noisette contient plusieurs vitamines, et notamment de la vitamine E qui agit contre le vieillissement cellulaire. La noisette est également riche en acides pantothéniques (vitamine B5).

Mode d’emploi et posologie

  • Tisane de chaton : – Les chatons peuvent être aussi préparés en décoction : 50 g par litre d’eau. Il faut les faire bouillir durant trois minutes, puis les laisser reposer durant quinze minutes avant de filtrer. Boire une tasse à la fin de chaque repas pour obtenir un effet amincissant.
  • Cataplasme de feuilles : 25gr / 1 litre d’eau. A appliquer sur les varices et les ulcères variqueux et pour apaiser les affections de la peau.
  • Fruits : Très calorique : 633 pour 100 gr Excellent pour les sportifs !
  • Huile : Très hydratant sur les peaux sèches et employée dans les vinaigrettes pour son goût délicieux.
  • Noisette crue :
    • Entière, on peut la croquer à partir de l’âge de 2 ans et demi : pilée, elle peut être consommée dès 18 mois. Attention aux foies fragiles, car la noisette est très riche en corps gras.
    • Les noisettes dans leur coue se conserve au moins une année dans un endroit sec.
    • Les noisettes décortiquées se conservent quelques mois.

Contre-indications

Les personnes allergiques aux fruits à écale et aux oléagineux ne doivent pas consommer de noisettes. La noisette peut provoquer le syndrome d’allergie orale ou syndrome pollen-aliment. En général, ce sont les individus déjà sensibles aux pollens qui développent cette autre forme d’allergie.

En cuisine un régal

Voici une recette de biscuits de Noel aux Noisettes de grand maman Amélie

biscuits de noel aux noisettes

Ingrédients :

  • 250 gr de farine tout usage
  • 200 gr de sucre
  • 200 gr de noisette moulue
  • 200 gr de beurre
  • 2 œufs

Déroulement :

  • Mélanger tous les ingrédients secs avec le beurre ramolli.
  • Façonner une boule, mettre une lingette mouillée dessus et laisser reposer une heure au réfrigérateur.
  • Abaisser la pâte sur le plan de travail enfariné, jusqu’à une épaisseur d’un demi-centimètre. Découper des formes avec un couteau ou des emporte-pièces.
  • Mettre sur une plaque enfarinée, puis badigeonner les biscuits avec un jeune d’œuf.
  • Cuire au four à 375° F ou à 200° C pendant 10 minutes maximum.
  • Garder les biscuits dans une boite hermétique.

 Si vous voulez planter des noisetiers voici des conseils utiles:

IMPORTANT!

Lorsque vous commandez vos plants, achetez au moins deux variétés différentes pour assurer votre production de noisettes. Ceci favorise la pollinisation et la formation de graines et de fruits. Dans le cas où une seule variété est plantée sur un site, le fait que ce soit des clones peut empêcher la production de noisettes. Informez-vous auprès de la personne qui vous vend les plants.

Sous quelle forme se procurer les plants?

Les noisetiers peuvent être commandés sous différentes formes telles que des graines ou des boutures.

Les plants à racines nues (issus de boutures) ont déjà un certain âge, une certaine hauteur permettant de les différencier de la compétition et ont déjà des racines, ce qui peut faciliter leur implantation.

Plantation des noisetiers :

Si vous commandez des plants à racines nues, il faut s’assurer de les recevoir entre la mi avril et la fin avril (France-Suisse) et mi-mai et la fin mai (Québec) afin de les planter le plus rapidement possible ou à l’automne.

Protection des cultures :

Au cours des premières années suivant l’établissement d’une plantation de noisetiers, il est nécessaire de protéger les plants contre la végétation herbacée. De plus, plusieurs animaux tels que les rongeurs, les ruminants et certains oiseaux peuvent s’en prendre aux plants (écorce, rameaux) ou aux noisettes lors de la période de production.

Les meilleurs moyens de prévention et de protection contre ces problèmes sont l’utilisation de : spirales de plastique (gaines), tubes rigides perforés ou de tubes de grillage métallique. Ceux-ci peuvent avoir une hauteur allant de 1 à 1,5 m, ce qui permet une protection physique individuelle des arbres.

Fertilisation

Les noisetiers sont naturellement peu exigeants en ce qui concerne la qualité et le type de sol.

Taille des noisetiers

Naturellement, le noisetier pousse en touffe. Généralement, lorsqu’une production de noisettes est visée, le noisetier est taillé de façon à obtenir un tronc unique.

Quand : si les arbres sont accessibles, généralement pendant la période de dormance (fin de l’automne, hiver) ou tôt au printemps.

Taille de formation (1ère à 4e année) : objectif : obtenir un arbuste en forme de « gobelet », avec 3 à 5 branches principales

1ère année : étêter la tige à 0,8 m de hauteur, ce qui permettra de provoquer l’apparition d’une couronne (cime fournie)

2e à 4e années : sélectionner les branches charpentières en fonction de ces critères :

  • choisir les branches charpentières bien orientées, pointant vers des directions opposées
  • éliminer les branches qui ont un angle fermé (par rapport au tronc) inférieur à 35°
  • laisser un espacement d’environ 15 cm entre chacune des branches charpentières
  • s’assurer qu’il n’y a qu’une seule tête ou tige centrale
  • couper les branches basses de l’arbre sur environ 60 cm à partir du sol

Taille d’entretien (à partir de la 5e année) : objectif : maintenir la vigueur et le rendement de l’arbre

  • couper les branches basses de l’arbre sur environ 60 cm à partir du sol
  • couper les branches brisées ou attaquées par des insectes ou des maladies

Insectes et maladies

Il existe différents agents pouvant affecter les noisetiers :

  • Le ver de la noisette (ou balanin) (Balaninus nucum) : insecte qui perce la coquille de la noisette et y pond ses oeufs ; ensuite, les larves s’y développent et se nourrissent de la noisette,
  • le charançon du noisetier (Curculio uniformis),
  • Le phytopte du noisetier (Phytocoptella avellanae)
  • La  punaise des noisettes et punaise verte des bois (Palomena prasina)
  • Le  grand puceron du noisetier (Corylobium avellanae)

Une liste non exhaustive est proposée ici. En cas de problèmes, vous pouvez consulter ces sites internet, afin de mieux connaître ces agents et les moyens pour lutter contre ces insectes ou maladies :

Phyto Ressources : http://www.phyto.qc.ca/

_ Insectes et maladies des forêts du Canada (Ressources Naturelles Canada) :

http://imfc.cfl.scf.rncan.gc.ca/accueil-home-fra.html

Mélusiane Herboriste

 

Cet article, publié dans arbres utiles, épices, comestible, cuisine santé, herboristerie, phytohérapie, Québec, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le Noisetier l’arbuste sacré des Druides

  1. Salut melusiane !!
    Je connais très bien le noisetier car chez moi en Savoie il y en a pas mal. Et son utilisation est très intéressante. Il est d’une souplesse quasi inégalable. D’ailleurs au printemps j’avais écrit un article sur mon site concernant sa culture https://spotjardinmonsite.com/2017/05/16/le-noisetier/

    Aimé par 3 personnes

  2. Quelle bonne idée! Bienvenue sur ce blog Mélusiane, de la part d’une lectrice assidue

    Aimé par 1 personne

  3. Agnès dit :

    Merci pour ce bel article Mélusiane et cette alléchante recette.
    J’ai utilisé le noisetier en gemmotherapie pour des problèmes pulmonaires …. fabuleux.
    Je vais aller découvrir ton blog.
    À bientôt.

    Aimé par 1 personne

  4. Carole dit :

    J’ai récupéré un noisetier chez mon oncle. Il a l’air de bien se plaire mais on n’a pas de noisettes.
    Merci pour les biscuits 😉
    Bon après midi 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. ECOSMOSE dit :

    A reblogué ceci sur ECOSMOSEet a ajouté:
    Le noisetier : Arbuste sacré des Druides …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s