Deux fruits amazoniens plein de tonus et d’antioxydants

Les réponses  aux devinettes de cette semaine sont :

ACAI

  1. Açai (Euterpe oleraceae), famille des palmiers (Arecaceae), natif du bassin amazonien.

L’açai est également présenté sous forme d’huile de pulpe très riche dans sa portion insaponifiable en phytostérols, et en acides gras mono-insaturés en oméga 6 et oméga 9. (intérêt pour des cosmétiques protecteurs solaires).FRUIT ACAI

 

  1. Camu camu (Myrciaria duba), famille des myrtaceae, natif du bassin amazonien.

Des études ont montré l’activité anti-inflammatoire de ces fruits.

 CAMU CAMU

Ces fruits sont intéressants pour des organismes dont le but est de développer et préserver la biodiversité (CIRAD), de façon à approcher des compositions précises, à stipuler les périodes de collecte pour correspondre à l’optimisation de la teneur maximale en actifs.

Le but d’organismes de ce type est également d’apprendre aux populations les technologies d’extraction et de transformation.

Cathy

AMAZONIE 2 AMAZONIE

Cet article a été publié dans Amazonie, antioxydant, arbres utiles, comestible, ethnobotanique, plantes comestibles, plantes médicinales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s