Le Nopal, le cactus des Aztèques

La réponse à la devinette est  :

Le Nopal ou figuier de Barbarie ( Opuntia ficus indicaappartient à la famille des Cactaceae.

nopales

Originaire d’Amérique centrale, le nopal ou figuier de Barbarie fut ramené en Méditerranée par les Espagnols. S’adaptant même aux climats les plus arides, il a rapidement prospéré dans tout le bassin méditerranéen, gagnant même l’Asie.

Il existe environ 400 espèces de figuiers de Barbarie  dans le monde.

Le figuier de Barbarie présente de larges « feuilles », appelés aussi raquettes ou cladodes, recouverts de poils et d’épines. Il existe également des variétés sans épines. Les cladodes sont très fibreuses, elles retiennent l’eau et permettent à la plante de résister à la chaleur et à la sécheresse.

Le figuier de Barbarie ou nopal donne des fleurs de différentes couleurs, jaunes, roses ou violettes, selon les espèces, et des fruits orangés ou violets, comestibles, en forme de poire.

Usages traditionnels du nopal

Le nopal était déjà utilisé par les Aztèques pour abaisser le taux de glycémie dans le sang des personnes diabétiques. Sous forme d’onguent et de cataplasme, il soulageait les rhumatismes et son jus appliqué sur les brûlures et les plaies servait de cicatrisant.

De plus, très nutritif et énergétique, il était, et reste très employé dans la cuisine traditionnelle d’Amérique centrale, comme fruit frais, mais aussi comme légume, en marmelade. Il est aussi  employé par la médecine ayurvédique comme tonique et diurétique.

Actuellement en Occident on redécouvre peu à peu ses nombreuses propriétés, notamment dans le cadre de régimes minceur.

Les parties utilisées

img_20160916_215953Toutes les parties de la plante sont utilisées, les fleurs ,les fruits, les  feuilles (cladodes) et aussi les graines .

En cuisine, on utilise aussi bien les fruits que les jeunes feuilles comme légumes.

Durant mon voyage au Mexique j’ai eu la chance  de goûter ce légume qui se mange en salade ou coupé en fines lanières comme des haricots verts pour en accompagner de viandes grillées.

Un délice particulier, légèrement gélatineux , mais riche en fibres.nopalitos

Je vous conseille aussi de  gouter le nopal déshydraté avec du chili.

En apéro, avec du guacamole,  pourquoi pas !

Les molécules actives

Les fruits du figuier de Barbarie sont particulièrement riches en vitamine C, tout comme les jeunes feuilles.figue-barbarie

Les feuilles contiennent  du cuivre, du magnésium, du calcium et du fer, 17 acides aminés et des vitamines A, B1 et B3.

Elles sont très riches en fibres comme le lignane, la cellulose et l’hémicellulose, mais aussi en mucilage et  en gommes.

Tous ces composés agissent en captant les sucres et les graisses et  lui confèrent des propriétés hypoglycémiantes et lipophiles.

C’est un coupe faim idéal très en vogue actuellement dans les régimes amaigrissants sous forme de gélule ou de poudre.

Les pépins des fruits contiennent une huile riche en acide linoléique ou omega 6 ( jusqu’à 60%) et en vitamine E  et stérols.

Cette huile était connue par les  marocaines depuis bien longtemps, elles s’en servaient pour se protéger du vent brûlant du désert.

C’est une huile rare et précieuse  que l’on utilise en cosmétique naturelle.

Elle est un allié exceptionnel pour lutter contre le vieillissement cutané, grâce à ses propriétés adoucissantes et régénérantes très intéressantes, particulièrement adaptées pour les peaux rêches et déshydratées.

Laurence

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article a été publié dans comestible, detox, ethnobotanique, herboristerie, phytohérapie, plantes aromatiques, plantes comestibles, plantes utiles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le Nopal, le cactus des Aztèques

  1. J’ai beaucoup entendu parler de l’huile de figue de Barbarie mais pas de ces autres utilisations. Merci Laurence pour ton article.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai de fois on connaît seulement une partie de la plante , je suis contente de t’avoir fait découvrir d’autres usages pour cette plante

    J'aime

  3. Carole dit :

    J’aimerais bien goûter !
    Merci Laurence.
    Bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Très intéressant ce nopal et effectivement très mode pour les régimes amaigrissant… Bon dimanche Laurence.

    Aimé par 1 personne

  5. Agnès dit :

    Bon retour alors Laurence!
    Et merci pour ce passionnant article!
    J’ai découvert cette année le figuier de Barbarie sur les îles d’or, et….. j’ai eu du mal à me débarrasser des multitudes d’épines extrêmement fines , pas franchement douloureuses mais tellement compliquées à enlever…. du coup je n’ai pas réussi à goûter le fruit.
    J’aime beaucoup l’huile végétale, et j’aimerais bien goûter la feuille en lamelles… en quelle saison pourrais-je le faire?
    Cet arbre est vraiment surprenant ( pour là lot et garonnaiseque je suis!).

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Agnès, merci pour ton commentaire. Au Mexique les feuilles se récoltent toute l ‘année, en France, je dirais plus au printemps et début de l’été , car il faut récolter les jeunes feuilles

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s