Les meilleurs végétaux pour retrouver une belle peau

Anny Schneider, Herboriste-thérapeute, aînée et accréditée, Waterloo, Québec, Canada.

Rappel des fonctions de la peau

Merveilleuse enveloppe de chair, miroir et reflet de l’intérieur et de notre environnement, la peau est notre baromètre-récepteur de première ligne, unique filtre semi-perméable, de l’intérieur vers l’extérieur et vice-versa, à entretenir soigneusement.

Protection des organes et tissus, contre les chocs et irritants ambiants, absorbant de plusieurs nutriments, de l’eau aux lipides, climatiseur, thermomètre et capteur de la température ambiante, alarme et récepteur de la douleur et du toucher, des coups aux caresses, notre peau est notre meilleur manteau !

Figurez-vous qu’un seul centimètre-carré de notre peau contient à lui seul 3 vaisseaux sanguins, 12 nerfs, 10 poils(!), 15 glandes sébacées ,100 glandes sudoripares et pas moins de 3 millions de cellules : fascinant microcosme !

Imaginez ce que ça représente, pesant entre 3 et 5 kilos, étalée sur deux mètres carrés pour un adulte de taille moyenne bien emballé : la merveilleuse et soyeuse (et joyeuse?) œuvre d’art que nous sommes, somme toutes!

Priorités pour avoir des résultats durables

  1. Refaire la flore intestinale : bactéries lactiques, kéfir ,yaourt …
  •  Ôter les poisons : bière, sucre, beurre de peanuts (arachides), fritures, fromage, fruits acides…
  • Nettoyer tous les systèmes (voir plantes indiquées plus bas) dans cet ordre : intestins, foie, reins et vessie, sang et lymphe. (2-3 semaines pour chaque duo)

Prendre ces suppléments après le petit déjeuner et le souper:

  • 10 mg par jour de citrate de zinc,
  • 5000 UI d’huile de foie de flétan ( vit D)
  • vit B complexe assimilable de Levure de bière vivante (dosage indiqué sur le flacon)
  • Augmenter les légumes crus : jaunes rouges ou verts à trois-quatre par jour ainsi que les protéines végétales plutôt qu’animales.

Les pires ennemis de la peau

Pour en préserver les précieuses fonctions et l’aspect, il faut avant tout évitez ses pires irritants : l’excès de soleil, de sel et/ou de sucre, l’alcool, le tabac, les mauvais gras et bien sûr les vilains RADICAUX LIBRES qu’ils génèrent.

Le stress aussi acidifie beaucoup la flore intestinale : s’offrir plusieurs plages de petits bonheurs chaque jour : lecture agréable, bons repas, câlins, promenade en nature, créations diverses…

Les antioxydants que sont : le resvératrol des pépins de raisins, la sambucine du sureau, les polyphénols du cassis, la fragarine de la fraise, la myrtilline du bleuet (myrtille), l’acide éllagique des framboises rouges, noires et des mûres, en constituent les sources les plus concentrées, assainissantes et vivifiantes.

Attention! Pour faire peau nette : nécessité absolue de calmer ses nerfs mais aussi d’assainir vos filtres majeurs, donc une cure de détoxication saisonnière est nécessaire, toujours salutaire.

En cas de problème chronique de peau (acné sévère, furoncles, eczéma, psoriasis…), il est absolument crucial de nettoyer tous les émonctoires pour mieux réparer la peau, à raison de deux semaines de cure de chaque en tisane (minimum : 250m; avant chaque repas…)

Dans l’ordre habituel : colon (son d’avoine, lin, psyllium), foie (artichaut, chardon marie, romarin, menthe), reins (chiendent, genévrier, barbe de maïs, prêle), sang (ortie, pensée sauvage, trèfle).

Le printemps et l’automne sont les meilleures saisons pour ce faire.

Aussi, pour désacidifier notre océan intérieur, lubrifier les tissus, la solution la plus simple c’est l’eau ou H2O pure à gogo, idéalement l’estomac vide!

Buvez de l’eau, encore de l’eau!

Choisir l’eau la plus pur possible mais avec quelques électrolytes tout de même, (pas distillée, mais au charbon activé ou par  osmose inverse par ex.), au moins 2 litres par jour, dont la moitié pure et l’autre sous forme de tisane avec  les plantes  indiquées suivantes

Prendre du soleil direct entre 9 et 11h, 15 et 17 heures est bénéfique 2-3 X par semaine car les UV assainissent la peau et génèrent le bon cholestérol plus la vit D.

Fleurs et plantes protectrices et régénératrices de la peau

Outre les bons gras précités, les plantes suivantes, en interne et en externe sous forme de lotion, de masque, d’onguent, hydrolat et ou d’huile essentielle sont les meilleures amies de la peau.

Pardon pour celles que j’oublie, la liste des alliées végétales de la peau étant très longue, la sélection est nécessaire.

Avoine : (Avena sativa) l’avoine fleurie et- ou sa paille est utilisée depuis longtemps en savon, lotion pour le bain et ou poudre calmante, cicatrisante et antiallergique. De se faire des cataplasmes et ou masques avec du gruau réhydraté est une bonne idée, simple et économique pour traiter les démangeaisons, eczéma et autres réactions allergiques. De manger du gruau bio et complet est bénéfique pour les nerfs, la peau les cheveux et les ongles.

Pas étonnant, puisqu’elle contient tout ceci : Amidons, alcaloïdes (aveline, graine, trigonelline), bioflavonoïdes, fibres hydrosolubles, sucres simples, stérols, pectine, protéines, hétéroside (vanilloside), minéraux (phosphore, silice, magnésium, phosphore), vitamine A, B1, B2 et Etc. Il en existe plusieurs sortes de grade alimentaire sans aucun gluten …

Calendule (Calendula officinalis) Aussi appelée souci, cette jolie fleur de soleil jaune ou orange a de multiples vertus : elle soigne les problèmes de foie et de peau et renforce la vue. De ses pétales en tisane, macérées dans l’huile ou sous forme d’onguent, fait de nombreux produits cosmétiques et dermatologiques, émollients et cicatrisants.

Mauve (Malva moschata): Cette autre belle fleur médicinale bien naturalisée au Québec ou sa cousine la guimauve cultivée est une des meilleure plante émolliente et/ou adoucissante. Elle répare les muqueuses en douceur, combat la constipation (grosse cause d’un teint brouillé) et régénère la peau et les poumons. On peut utiliser autant ses feuilles que ses fleurs, même en salade. Elles sont antirides, cicatrisantes, expectorantes et laxatives.

Pensées (Viola tricolor) Cette variété est la plus médicinale. En interne comme en externe, on l’utilise contre les maladies de peau chroniques, crues en salade, en infusion ou en teinture-mère. Elle favorise aussi l’imagination, comme l’indique son nom!

Ortie : (Urtica dioïca) riches sources de protéines et de silice, elle aide à l’élasticité et au tonus de la trame de l’épiderme, surtout en régénérant l’élastine et en équilibrant l’équilibre osmotique nécessaire à l’hydratation et la rétention d’eau dans les tissus cutanés. Il existe même une ligne de produits alcalinisant (et coûteux), riches en silice, essentiellement faits d’ortie.

Roses (Rosa rugosa spp.) Les pétales de roses sont régénérantes, autant contre les ulcères de la bouche que celles des voies inférieures et soignent aussi les colites en douceur. En externe, l’infusion de pétales de roses ou l’hydrolat, aussi appelé eau de rose, soignent la couperose et la peau trop grasse.

Romarin (Rosmarinus officinalis) : Il fallait nommer au moins une lamiacée, et celle-ci est employée contre l’acné, la peau grasse et   la séborrhée du cuir chevelu. En tisane en interne et/ou en lotion, en masque ou ajouté à un cérat ou onguent, le romarin est efficace contre les peaux grasses tout en drainant en douceur les émonctoires importants comme le foie et les reins. En outre, il contient énormément d’acide  rosmarinique aux puissantes vertus anti-oxydantes, à tel point qu’on l’utilise souvent comme conservateur.

Essentiels pour la peau également, les bons gras….

Précieuses huiles et graines balsamiques 

Toutes nos cellules et plus particulièrement celles de la peau, qui sont enrobées d’une couche de gras l’épiderme d’un film hydro lipidique plus fluide en lieu avec le sébum généré par le derme constitué d’un savant mélange de 60% de triglycérides, acides gras libres et 30 % de cires dont 10 à 15 % de squalènes.

L’hypoderme, situé plus en profondeur sous la peau, est l’assise protectrice et de réserve qui contient des gras plus saturés pour l’effet coussin et protecteur, au propre comme au figuré.

En interne : les huiles de carthame, canola, chanvre, lin ou  tournesol sont les meilleures pour accompagner vos salades ou même ajoutées aux céréales, soupes ou smoothies.

En externe, l’huile d’argan, de chanvre, de jojoba ou de sésame non grillé sont aussi des huiles précieuses dans les sérums hydratants, à utiliser seule ou combinées à 5 % d’huile essentielle spécifiquement indiquées pour votre problème. Consultez nos bonnes herboristes, cosméticiennes ou pharmaciennes naturelles, à ce chapitre, vous êtes gâtées en France métropolitaine!

Par exemple comme réparatrice : l’huile de rose musquée (Rosa rubiginosa) du Chili est issue des graines pressées à froid d’une rose sauvage typique de l’Amérique du sud.  Riche en AGE poly et mono-insaturés, ainsi qu’en vitamines liposolubles, elle est reconnue comme un régénérant efficace de surface pour les cicatrices et lésions acnéiques ou traumatiques.

En interne comme en externe, les bons gras servent à protéger, lubrifier et/ou encore à servir de conducteur pour des nutriments spécifiques et éléments liposolubles (vitamine A et E) et même à générer de la vitamine D et du bon cholestérol grâce au rayons solaires. Les gras de poissons et les graines de lin en contiennent beaucoup.

 Faites ce que vous pouvez, à votre rythme, pas facile de défaire des patterns (mauvais gras, sucres sournois…) et combler les carences de plusieurs décennies mais c’est tout à fait possible!

Bonne régénération! Faites tout ce que vous pouvez pour être bien mieux dans votre peau !

Anny Schneider

Cet article, publié dans antioxydant, cosmétiques, cuisine santé, herboristerie, huile cosmétique, peau, plantes utiles, Québec, soins naturels, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les meilleurs végétaux pour retrouver une belle peau

  1. Bonjour,
    Je pense que vous oubliez la consoude qui est sensationnelle pour la peau en usage externe. Vous pouvez l’utiliser en baume, sous forme d’huile ou tout simplement avec la sève des feuilles. La consoude est riche en allantoïne (utilisée dans la majorité de produits anti-rides) en acide rosmarinique et en mucilage

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.