Au GUI l’an neuf

gui

Plante mystique, le Gui (Viscum album) est utilisé comme porte bonheur et symbole de longue vie, pour les fêtes de fin d’année, plante sauvegarde pour les petits oiseaux affamés par l’hiver, plante hémiparasite de la famille des Loranthacées qu’on retrouve croissant sur des arbres feuillus ou résineux. Le gui utilise les ressources de la plante hôte (eau, sels minéraux) mais il est capable de faire sa propre photosynthèse.

friut-guiLe fruit du gui est une baie blanchâtre toxique, produite en grande quantité. Lorsqu’on presse entre les doigts une baie de gui, on comprend l’étymologie qui rapporte le terme de colle, de glu, car il sort une graine verte entourée d’une substance visqueuse : la viscine. Les feuilles du gui renferment des protéines spécifiques : les viscotoxines et des lectines. Il existe également une grande quantité de composés diversifiés (flavonoïdes, polysaccharides, glucosides, flavanones) dont la composition peut varier selon le moment de la cueillette, l’arbre soutien, la sous-espèce …).

Les extraits de viscum album sont très utilisés (depuis les années 1920) en cancérologie, notamment dans les pays germaniques et en Suisse.

Malgré cette réputation d’amélioration de la qualité de vie des patients cancéreux, malgré le pouvoir immunomodulateur de cette plante … des données relatives à des études cliniques sont manquantes.cancer

Quelques analyses sur de petites cohortes de patients, avec injection sous-cutanée d’extrait de gui ont montré une amélioration du côté psychologique des patients, impliquant qu’ils supportaient mieux les conditions du traitement, une protection contre des infections opportunistes, une meilleure tolérance des chimiothérapies et parfois une réduction de la taille de la tumeur.

Le gui n’est pas la panacée que l’on s’attend à trouver.

Cathy

 

 

Cet article a été publié dans herboristerie, plantes médicinales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Au GUI l’an neuf

  1. Carole dit :

    Merci pour ces renseignements, je me rends compte que je ne connaissais pas grand chose au gui.
    Bonne soirée 🙂

    J'aime

  2. Parmi les traitements alternatifs au cancer, le gui est en bonne place depuis une trentaine d’années. Sans étude mais avec cette réputation qu’il serait plus naturel que la chimiothérapie. Je connais un résultat concluant. Ce qui n’en fait pas une statistique ni une preuve d’efficacité!! Les plantes ont toujours meilleure réputation que la chimie et on oublie souvent que l’essentiel des médicaments est issu de plantes.
    Mais le gui reste un porte-bonheur classique surtout pour ceux qui s’embrassent dessous, non?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s