On l’appelle peau d’orange … Sus aux capitons inesthétiques

orange

Une mise au point concernant le vocabulaire :

La cellulite au sens dermatologique du terme est une infection bactérienne qui peut devenir potentiellement grave. Elle se traduit par l’apparition de zones gonflées et rougies, une sensation forte de chaleur à l’endroit affecté. Elle apparaît chez les malades immunodéprimés, après contamination par des staphylocoques ou des streptocoques en milieu hospitalier … Elle peut se propager à différentes parties du corps membres supérieurs et inférieurs, paupière supérieure …). L’infection peut se propager dans le sang, les vaisseaux lymphatiques, les substances osseuses et entraîner parfois la gangrène sur certains tissus.cellulite

La peau d’orange ou les capitons correspondent à une apparence de peau non lisse, portant une surcharge graisseuse localisée, que l’on observe surtout à l’arrière des cuisses et sur les fesses. Les femmes sont plus touchées que les hommes à cause des variations hormonales qui se produisent dans leur vie (puberté, menstruations irrégulières, pilules, grossesse, allaitement, ménopause). Ces perturbations hormonales ont tendance à générer des rétentions d’eau dans les cavités de la peau, et à rendre le tissu conjonctif moins souple.

Quelles sont les femmes les plus sensibles à cet amas d’adipocytes sous la peau ? Celles qui possèdent une mauvaise hygiène de vie (alimentation, alcool, tabac), celles qui « ne bougent pas » ! L’obésité est aussi un facteur de risque ayant pour cause une accumulation importante de graisse, quantité qui sera accentuée à chaque kg supplémentaire et transformant la peau d’orange en tissu induré.  Les facteurs inhérents à une mauvaise assimilation des sucres et des graisses par le système digestif impliquent une constipation qui permet de stocker les toxines. Le surmenage et le stress contribuent à modifier la structure de la peau. L’hérédité joue également un rôle. L’exercice est un élément essentiel pour muscler, oxygéner et raffermir les tissus.

Que se passe-t-il au fur et à mesure de l’accumulation d’adipocytes ? La circulation sanguine se fait mal, le tissu conjonctif se relâche, les cellules de la peau sont victimes d’un vieillissement accéléré, les tissus mal drainés retiennent l’eau et forment des œdèmes peu esthétiques qui entraînent cette image de capitons.

Comment peut-on diminuer, voire se débarrasser de cet aspect inesthétique ? Il est peu probable de pouvoir se débarrasser définitivement des grosses stries ou des volumineux agglomérats de graisse lorsque cet état est ancré depuis des années. Les ganglions lymphatiques sont des cavités très sensibles aux lymphœdèmes. Il existe des traitements au laser, des méthodes de liposuccion, des thérapies enzymatiques, des médicaments oraux, des traitements par ultrasons, des traitements électriques … mais la solution la plus simple (et efficace) consiste à une association alimentation saine – exercices réguliers – massages pour activer la circulation.

Que doit-on penser des crèmes de massage cosmétique « anticellulite » ? A mon avis, la cosmétique est définie comme substance mise en contact avec les parties superficielles de l’épiderme, donc !!! aller déloger la graisse enfouie sous le derme, c’est un peu utopique ! Mais, les crèmes, laits, huiles ou gels ont un avantage, ils assouplissent la peau, ce qui permet en associant une brosse, une éponge, un gant de crin pour activer la microcirculation, d’aider à oxygéner les tissus.

Un fruit original, moins rude que le crin et pourtant efficace : la Luffa aegyptica, sorte d’éponge naturelle provenant d’un fruit exotique qui ressemble à un concombre. Elle permet également d’éliminer les cellules mortes et se nettoie facilement à l’eau.

Quelles sont les molécules actives qui favorisent la circulation du sang, l’élimination des toxines ? Des molécules d’origine végétale comme les flavonoïdes, les saponines agissent en réduisant la perméabilité capillaire et la formation des œdèmes. Un effet similaire est obtenu par la modification de l’activité hyaluronidase. Des alcaloïdes quaternaires d’origine végétale tels que la caféine, la théophylline et la théobromine peuvent améliorer une circulation déficiente.

Quelle action pour arrêter l’accumulation de graisse aux adipocytes ? Il faut activer une action lipolytique (par une enzyme appelée lipase) afin d’hydrolyser les lipides constituant la graisse des capitons..

Une plante alimentaire, peu connue dans notre métropole, et pourtant qui contient tous les actifs : on l’appelle le « cornichon pays ou cornichon des Antilles ou Bilimbi », c’est l’Averrhoa bilimbi qui appartient à la famille des oxalidaceae.bilimbi

Natif de l’Indonésie, sa réputation a gagné les zones tropicales asiatique, puis la Jamaïque, les Antilles et le continent tropical américain.

Ce fruit un peu acide (il contient de l’acide citrique et de l’acide oxalique) est très apprécié pour ses vertus médicinales. Il est répertorié dans les pharmacopées créoles pour son accompagnement du traitement du diabète (plusieurs études sur animal ont démontré une action sur l’hyperglycémie), des inflammations et fièvres, comme vermifuge et laxatif, comme aide à la digestion, contre les colites bilieuses … mais son hyper acidité le fait interdire à ceux qui souffrent de problèmes rénaux.

Les feuilles (fraîches ou fermentées) appliquées en emplâtres ou en cataplasmes sont utilisées aux Philippines et en Malaisie pour traiter les problèmes de peau (depuis les irritations, démangeaisons, œdèmes cellulitiques, hémorroïdes … jusqu’aux maladies vénériennes.

Les fruits sont utilisés à Java sous forme de pâte de bilimbi confis à masser sur les zones enflammées, des décoctions de pulpe de bilimbi associées à des décoctions de pulpe de papaye semblent réputées pour « re-lisser » la peau et estomper les capitons.

Si le bilimbi fait partir la cellulite, il ne faut pas oublier que c’est un fruit alimentaire, préparé comme un cornichon et utilisé en condiment.avopn

Si vous n’avez pas envie de dépenser vos économies en allant chercher des cornichons pays dans les DOM TOM, il existe d’autres solutions !

Une plante qui agit sur le tonus vasculaire et la perméabilité capillaire : c’est du Ruscus aculeatus, plus connu sous le nom de fragon ou de petit houx. Les rhizomes et les racines de fragon ont été classés par le conseil de l’Europe comme ayant des propriétés anti-irritantes, astringentes, vasoprotectrices, anti-œdémateuses.fragon

 

Le rhizome du fragon est très riche en flavonoïdes, ce qui explique ses vertus circulatoires mais aussi antioxydantes. Il est vendu en pharmacie sous forme de compléments alimentaires. L’intérêt est de combiner un apport par voie interne et un par voie externe en massage avec stimulation de la circulation.

 

Une plante bien ordinaire qui escalade les murs des maisons, les troncs d’arbres fatigués, mais qui possède des vertus médicinales : Hedera helix, tout simplement le lierre, retenu par le conseil de l’Europe pour sa composition en saponines (hédérine, hédéracoside A), en flavonoïde (rutine, quercétine), en acides phénoliques (acides caféiques et chlorogéniques), en caroténoïdes, tocophérols … avec des effets potentiels astringents, protecteurs des micro vaisseaux, anti-œdèmes, antiseptiques. lierre

Les applications topiques utilisant le lierre sont nombreuses pour quelle efficacité ? Si les dépôts de graisses ne disparaissent pas directement, les actifs du lierre permettent de stimuler l’élimination des déchets lipidiques.

 

 

Une plante qui fait partie de médicaments circulatoires, d’extraits fluides de plantes fraîches en homéopathie, de nombreux compléments alimentaires et d’actif dans des crèmes de massage :  Aesculus hippocastanum, plus simplement le marronnier d’Inde, doté de propriétés veinotoniques et anti-œdémateuses. Les parties du marronnier utilisé sont les graines fraîches, et plus rarement l’écorce, les feuilles et les fruits.marron

Le principe majeur est une saponine (l’aescine) a un effet important sur la perméabilité capillaire, c’est un veinotonique et un anti-œdémateux. On trouve également des flavones, de la coumarine, des tannins. Leur but est de renforcer les vaisseaux sanguins, de prévenir les thromboses, de renforcer les veines.

D’autres plantes servent à restructurer et renforcer les tissus, elles seront décrites dans un autre billet.

Guarana, gotu cola, centella asiatica, cyprès, des algues (Laminaria digitata, Fucus, Chlorella) …

Cathy

Cet article a été publié dans cellulite, detox, herboristerie, plantes aromatiques, plantes médicinales, plantes utiles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour On l’appelle peau d’orange … Sus aux capitons inesthétiques

  1. J’ai de la cellulite et elle ne me dérange pas.
    Après, c’est toujours bon d’apprendre des astuces pour s’en débarrasser

    Aimé par 1 personne

  2. Quel sujet délicat à traiter! En effet comme le dit Claire, il faudrait accepter, la cellulite fait un peu partie du corps féminin mais la mode l’exclut. Comment savoir où est le bon équilibre? Si le corps fabrique de ce « stockage de graisse » n’est-ce pas par nécessité? La chasse aux capitons est-elle toujours nécessaire?

    Aimé par 1 personne

  3. Carole dit :

    Depuis que j’ai une maison avec 56 marches, je n’ai plus de cellulite.
    Je n’arrête pas de monter, de descendre et cela aide bien à éliminer.
    bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s