Le cassis sous toutes ses formes

Le cassissier, ce petit arbuste bien connu  des herboristes est l’ami de notre santé, de notre beauté ainsi que de nos papilles !

Je vous invite à le découvrir un peu plus en détail à travers cet article.

cassis

Un peu de botanique

Nom botanique : Ribes nigrum
Famille : Grossulariacées

Le cassissier, ou « groseillier noir » pousse en altitude dans les forêts humides de montagne d’Europe.

Facilement reconnaissable à ses baies de couleur bleue violacé très foncé, et par son goût légèrement aigre et acidulé, le cassis est reconnu pour ses vertus médicinales.

Le cassis ou cassissier est un arbrisseau mesurant entre 1 m et 1,50 m. Il présente des feuilles à cinq lobes et aux bords dentelés, des fleurs en corolles et, bien sûr, de petits fruits tombant en grappe.

Pour un usage médicinal, les bourgeons se récoltent au début du printemps, les feuilles en juin et les fruits à maturité.

En phytothérapie

feuilles de cassisOn utilisera les feuilles pour leur richesse en flavonoïdes, silice et sels minéraux.

Elles ont des propriétés diurétiques et dépuratives,  elles  vont favoriser l’élimination des toxines, tout en protégeant les reins et le foie.

 

Les feuilles sont utilisées sous forme d’infusion mais aussi sous forme d’extrait hydro-alcoolique  pour soulager les maladies inflammatoires comme les rhumatismes et l’arthrose.

Les fruits ou  baies de cassis ont  des propriétés médicinales fortifiantes. Ils sont gorgés de vitamines C et E, de tanins, de fer, de calcium et de polyphénols. Les baies de cassis permettent de lutter contre la fatigue et l’asthénie.

En gemmothérapie

Le cassis est considéré comme une véritable « panacée« , on utilisera le bourgeon sous forme de macérât hydro-glycériné.

On peut le  considérer comme un adaptogène, c’est-à-dire qu’il a une action normalisante, tant physique que psychique. Il peut être donné sans danger sur une longue période.

Le bourgeon de cassis est un véritable “concentré naturel”, efficace contre les manifestations allergiques (effet comparable à la cortisone), les migraines d’origine allergique, l’urticaire, le rhume des foins, les affections du foie.

En raison de son action cortisone-like, il remplace avec succès les anti-inflammatoires classiques (cortisone) sans en présenter les effets secondaires néfastes. Il est utilisé comme anti-rhumatismale et anti-inflammatoire.

En aromathérapie

Les feuilles, les bourgeons et les fruits sont délicatement parfumés grâce à la présence de glandes renfermant de l’huile essentielle. En raison de son prix élevé et du faible rendement de distillation, l’huile essentielle de cassis est rare et peu utilisée en aromathérapie.On va plutôt privilégier  l’hydrolat de cassis.

Comme les feuilles, il favorisera la digestion et l’élimination urinaire.

C’est un anti inflammatoire, on l’utilisera en cas de douleurs rhumatismales et articulaires, d’arthrose et d’arthrite en synergie avec d’autres hydrolats ou du macérât de bourgeon de cassis par exemple.

Contre-indications du cassis

En cas de grossesse ou d’allaitement, il est recommandé d’éviter la prise de feuilles de cassis sous forme de tisane ou d’hydrolat. Le cassis est déconseillé en cas de maladie cardiaque ou d’insuffisance rénale, ainsi qu’en cas de traitement contre l’hypertension.

En cosmétique

C’est l’huile de pépins de cassis qui est utilisée. Elle est riche en acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6), c’est un excellent agent protecteur pour la peau.

Cette huile est un anti-ride exceptionnel, elle préserve l’élasticité de la peau et soulage les irritations (peau mature, eczéma, irritations, démangeaisons, rougeurs, gerçures, crevasses). L’huile de pépins de cassis est également adaptée pour le soin des cheveux abîmés qu’elle revitalise. On l’emploie également comme fortifiant pour les ongles cassants.

En cuisine

Les baies de cassis sont des « Super Fruits« .254px-Une_grappe_de_cassis

Ils sont peu caloriques et très riche en vitamine C. C’est l’aliment idéal dans le cadre d’un régime alimentaire. En effet, le cassis ne contient que 45 kcal et contient 200 mg de vitamine C pour 100g de fruit, soit 3 fois plus de vitamine C que l’orange et 2 fois plus que le kiwi.

Mangez le cru, car la cuisson détruit la vitamine C. Rien de mieux qu’un smoothie aux baies de cassis ou un fromage blanc avec quelques baies.

Ils sont aussi riches en fibres (100g de baies contiennent environ 5,5 g de fibres) et sont gorgés d’antioxydants (des flavonoïdes biodisponibles) .

Ajoutez-en à vos plats salés, le cassis se marie très bien avec les viandes rouges ou blanches.

Moi je vous recommande la confiture de cassis sur une tartine de pain complet au petit-déjeuner. Un vrai régal! En hiver c’est ma confiture préférée avec celle de baies de sureau.

En ce début d’année, ne vous privez pas, buvez, mangez le cassis sous toutes ses formes !

Laurence

 

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article, publié dans Aromathérapie, cuisine santé, ethnobotanique, herboristerie, huile cosmétique, Huiles essenteilles, plantes aromatiques, plantes utiles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le cassis sous toutes ses formes

  1. malyloup dit :

    oh oui, je le confirme, il est excellent sous toutes les formes (ds la cuisine….mmmmm) et pour ma part, je prends très régulièrement depuis…..pas loin de 30 ans :-)…..le macérât glycériné (1dh) qui m’évite les problèmes de rhinites allergiques (rhume des foins) et autres joyeusetés 😉
    merci, Laurence, pour cet article qui met le ‘ribes nigrum’ en valeur et je lui dois bcp 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Carole dit :

    Je l’utilise aussi en macérât pour ma sinusite (allergie) mais je ne connais pas l’huile. Elle m’intéresse, je vais la commander à la pharmacie.
    Bonne soirée Laurence !

    J'aime

  3. Pescalune dit :

    Ah oui en effet c’est un de mes « indispensables » ….. j’en prends régulièrement sous forme de bourgeons ou hydrolat (qui a un goût délicieux du reste !!)
    Merci pour cet article très complet Laurence 🙂

    J'aime

  4. Merci Laurence, pour cet article sur ce cassis que j’utilise en teinture mère pour des douleurs articulaires et musculaires suite au sport … 👍… Belle soirée

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s