COVID-19, le confinement et après ?

Bien que nous soyons probablement tous conscients des effets négatifs du coronavirus, il a un effet secondaire plutôt inattendu : Je ne parle pas de l’impact « écologique » c’est à dire de la pollution atmosphérique qui a diminué, bien que cela ne soit pas négligeable, je parle plutôt de l’impact positif voire créatif qui habite plusieurs d’entre nous depuis le début du confinement.

Effectivement ces jours-ci,  nous avons tous beaucoup de temps (ceux/celles qui ne font pas partie des services essentiels bien sûr) nous avons donc le temps de réfléchir, de se questionner, de remettre en question nos habitudes de consommation et pourquoi pas de s’imaginer un monde meilleur.

Parce qu’il y aura un après … un après le Coronavirus 2020.

Avec tout ce qui se passe dans le monde dû au Covid19, le moment pourrait paraître mal choisi pour parler du positif de tout ça. Pourtant, rester positif est un ingrédient essentiel pour réussir à faire face à cette crise.

Je ne pense pas avoir besoin d’ajouter qu’il y a des études scientifiques qui prouvent que les émotions positives nous aident à neutraliser les effets négatifs dû au stress.

Maintenant, plus que jamais, il est important de se questionner, de changer certaines habitudes, de s’ouvrir à autre chose, d’essayer à tout le moins de voir ce qui pourrait sortir de positif après tout cela …parce qu’il y aura un « après » la crise que nous vivons actuellement.

Mais avant de parler de l’après, essayons de voir le « maintenant ».

Essayons d’identifier les petits bonheurs que nous avons vécus depuis ce confinement. Ce questionnement serait incontestablement digne d’un Spinoza qui  dit : « Tout le but de la vie, c’est que la joie prenne toute la place ».

Donc, prenons le temps (nous en avons beaucoup) et prêtons attention aux petites choses banales du quotidien qui nous ont fait du bien durant ce confinement (parce qu’il y en a) !

Avoir repris contact avec des amis éloignés, d’avoir parler avec sa famille un peu plus régulièrement, avoir le temps tout simplement ou tous ces apéros virtuels que nous avons partagé 🙂

Aussi minimes soient-ils, essayons d’identifier ces moments puis d’exprimer toute la gratitude que nous avons devant ces prises de conscience.  

Plus nous porterons attention à ces petites choses qui nous ont fait du bien, plus le bonheur sera à notre portée.

Justement moi, je ne peux m’empêcher d’exprimer toute ma gratitude pour ces gens qui continuent d’aller au front pour nous permettre de bien vivre ce confinement, toute ma compassion également à ceux et celles dans les milieux hospitaliers qui risquent leur vie pour sauver la nôtre…sans oublier les expertes de ce blog qui ne cessent de nous prodiguer de bons conseils depuis le début de cette crise.

En fait, plus que jamais, pour eux, pour nous, c’est presqu’un devoir que d’essayer d’imaginer un monde meilleur.

Parce que cette crise nous permet de voir le bon et le mauvais côté du système libéral, le système capitaliste de notre démocratie.

Loin de moi l’idée de vouloir critiquer les choix qui ont été fait dans l’urgence. En fait ce n’est pas le « comment » a été géré la crise qu’il faut réévaluer, c’est l’avenir !

C’est se poser les bonnes questions du genre, « Comment cette crise va-t-elle nous changer individuellement  mais aussi comme société ?

Cela a été exprimé par tant d’autres…

L’espoir est le même pour tous!

 

C’est peut-être difficile d’imaginer que tout ira bien, de voir le bon côté des choses quand nous sommes en plein chaos… mais tout peut changer lorsque nous voyons la vie avec espoir.

Il y a toujours un arc en ciel dans la ciel 🙂

Quand nous sommes dans une situation de stress, de conflit, de chaos, on a véritablement le choix de réagir soit avec détresse ou avec espoir.

Quand on choisit l’espoir, on ouvre son cœur, son esprit, et naturellement on se met à imaginer d’autres possibilités.

Il existe un certain nombre d’avenirs possibles, tout va dépendre de la façon dont les gouvernements et la société réagiront aux conséquences économiques que nous vivrons  inévitablement.

Que cette crise soit l’occasion de repartir du bon pied et sur des bases plus saines, afin de bâtir un monde plus responsable, à une mondialisation plus juste.

« La nouvelle voie sauvegarderait et renforcerait les services publics comme les hôpitaux, qui ont subi depuis des années des réductions insensées. La nouvelle voie corrigerait les effets de la mondialisation en créant des zones démondialisées qui sauvegarderaient des autonomies fondamentales. » -Edgar Morin

Ce sera à nous de choisir, d’exprimer haut et fort ce qui pourrait nous paraître plus juste, plus équitable pour notre communauté, notre pays, le monde !

J’espère de tout cœur que nous utiliserons cette crise pour reconstruire, produire quelque chose de mieux et de plus humain. Surtout ne pas glisser vers quelque chose de pire.

J’ai une grande sœur qui me répétait constamment; « Regarde toujours le bon côté de la vie »

Depuis, je n’ai jamais cessé de regarder dans cette direction…

Et vous ? Quel espoir vivez-vous en ce moment ?

Di…

A propos merveilleusespensees

Je m’appelle Di… Le pouvoir de la pensée a toujours occupé une place importante dans ma vie. Je suis convaincue que la base de notre bonheur est de bien penser.
Cet article, publié dans meditation, Pensées positives, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour COVID-19, le confinement et après ?

  1. En tout cas cette crise a prouvé que d’amasser de l’argent sans cesse ne sert à rien (Total, L’Oréal, Carrefour.. Etc.. ) tous du CAC 40. Et puis cela a démontré avec force que l’humain doit être mis au centre de la reconstruction. On a tiré à boulet rouge pendant des décennies sur le personnel soignants, sur les enseignants et sur le service public en général. Et il y a pas si longtemps que ça le personnel soignant s’est fait gazé pendants les manifestations. Et maintenant comme par un tour de magie on les vénérerait ? Les gilets jaunes demandaient 5 fois moins d’argent que ce qui a été débloqué pour le coronavirus et là ils ont trouvé comme par enchantement les fonds nécessaires. C’est là que l’on aperçoit que l’ont nous ment L’argument « Il n’y a plus d’argent » tombe à l’eau. J’espère que le peuple saura la voie qu’il faudra suivre. Et surtout que les grands groupes cités ci-dessus participeront à l’effort national et que ce soit pas toujours les mêmes qui fassent les efforts. Bon j’arrête car j’en aurais un livre à écrire.

    Aimé par 2 personnes

  2. melusiane herboriste dit :

    Merci diane pour ces réflexions. J’espère que l’entraide va se poursuivre et s’agrandir. J’imagine de jardins communiterres et non communautaires partout, que l’on continue des exercices de gymnastique dans le cours des bâtiments. Oui de la créativité à développer aujourd’hui, pour bien l’a transférer vers demain. Continuer à échanger avec des inconnus, élargir le cercle. Voir le côté éclairant de la Vie.
    merci pour ce blog qui nous soutient dans les doutes….

    Aimé par 2 personnes

  3. claire bergeron dit :

    …lorsque je me leve le matin…j’ai 2 choix:
    Je peux sourire et dire merci pour m’avoir donner une autre belle journee devant moi…
    OU,…etre miserable toute la journee…
    C’est mon choix, c’est ton choix aussi.
    Bonne journee, Cheers, Claire

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.