Et pour changer parlons des pré et probiotiques !

Se sentir mieux quand les beaux jours s’approchent ?

Faire disparaître gaz, ballonnements … tous ces problèmes digestifs inhérents à notre hygiène de vie ???

Oui c’est possible, Il suffit de remplacer les microbes dangereux par les microbes utiles !!!

De nombreux ouvrages, une multitude de produits alimentaires et pharmaceutiques vantent l’utilisation des probiotiques pour la santé du microbiote ! Et si on essayait de traduire ???

Qu’est-ce qu’un probiotique ?

  • Un microorganisme vivant ?
  • microorganisme mort ?
  • Une bactérie ?
  • un parasite ?
  • une levure ?

Un microorganisme vivant, ajouté à l’alimentation pour exercer des effets positifs sur l’équilibre de la flore intestinale de l’hôte.

Parmi les microorganismes suivants, lesquels appartiennent au monde des probiotiques ?

  • Staphylococcus aureus ? Pseudomonas aeruginosa ? Streptococcus agalactiae ? Candida albicans ?
  • Lactobacillus rhamnosus ? Lactobacillus acidofilus ? Lactobacillus casei ? Lactobacillus bulgaris ?
  • Saccharomyces cerevisiae ? Saccharomyces boulardii ? Bacillus cereus ? Bacillus subtilis ? Bifidobacterium lactis BB1 ?

Vous calez ? Le premier lot de proposition avec le staphylocoque doré est bien entendu faux, ce sont des pathogènes.

A qui s’adressent les probiotiques ?

  • Aux patients atteints de pathologies infectieuses de l’intestin ?
  • Aux patients atteints d’allergies ? Aux patients atteints de pathologies auto-immunes ?
  • Aux enfants ayant des problèmes digestifs ? Aux femmes enceintes pour réglementer le surpoids ?
  • Pour tous ceux qui veulent conserver un microbiote en état ?

Les probiotiques s’adressent à tous les sujets sains ou malades, qui veulent rétablir un équilibre dans leur microbiote. Les cures doivent être ponctuelles. Les germes vivants les plus utilisés sont les Lactobacillus et les Bifidobacterium.

On parle de microbiote, c’est quoi ?

L’ancien terme de « flore intestinale » est maintenant traduit par « microbiote intestinal » pas très éloquent pourtant, si l’on ne sait pas qu’il est défini à partir des milliers de microorganismes (bactéries) présents dans l’écosystème digestif.

Cette population de microorganismes (différents d’un individu à un autre) peut être bénéfique pour l’hôte dans la plupart des cas, mais également délétère pour la santé de celui qui présente des déséquilibres intestinaux.

A quoi sert le microbiote intestinal ?

Il joue de nombreux rôles vis-à-vis de l’équilibre santé, mais en particulier

  • Une fonction de dégradation des composés alimentaires non digestibles, par une action de fermentation.
  • Une fonction de défense immunitaire contre virus, bactéries et parasites endo pathogènes
  • Une fonction de régulation pour éviter une dégradation induite par le système immunitaire des entités bénéfiques pour l’intestin (bactéries commensales, aliments)

La variabilité du microbiote intestinal conditionne la résistance de l’organisme face aux pathologies. Nous ne connaissons pas les germes qui sont responsables de certains de nos déséquilibres et l’apport de probiotiques doit être réfléchi, de manière à ne pas multiplier une espèce déjà trop présente.

graphique probiotiques

Un peu de vocabulaire pour comprendre les données énoncées sur les probiotiques :

  • EUBIOSE : stabilité, équilibre, normalité de la flore intestinale
  • DYSBIOSE : altération de l’équilibre normal du microbiote intestinal se traduisant par des affections intestinales chroniques ou aiguës (infections, allergies, obésité, maladies inflammatoires intestinales, syndrome du côlon irritable)
  • SYMBIOSE : relation active hôte / microbiote = écosystème digestif. L’intestin est l’unique organe qui détient une symbiose active entre cellules eucaryotes et procaryotes. Comment assurer une symbiose pour aider le fonctionnement du microbiote ? En associant probiotiques et prébiotiques

Quid des prébiotiques :

Ce sont des fibres solubles, non digestes,  fermentescibles de type glucides alimentaires qui constituent une source alimentaire pour les microorganismes bénéfiques du microbiote intestinal.

Le prébiotique est « l’aliment » du probiotique !

Des exemples de prébiotiques alimentaires :

  • Riches en inuline : chicorée, chou, oignons, ail, asperges, orge, pissenlits, poireaux, avoine, artichauts, bananes, pommes …
  • Riches en fructo-oligosaccharides ou oligo-fructose : blé, oignon, ail, betteraves, poireaux,

Effets potentiels (selon les individus) des probiotiques

Les effets bénéfiques sur la santé pour lesquels les aliments probiotiques peuvent être objectivés comprennent les infections gastro-intestinales, certains troubles intestinaux, l’allergie et les infections génito-urinaires.

  • Contribuent au maintien du microbiote intestinal, Evitent l’inconfort intestinal : ballonnements, météorismes, diarrhées, motricité, peuvent préserver la flore de la turista au cours des voyages à l’étranger, restaurent l’équilibre du microbiote intestinal après prise médicamenteuse, type antibiotiques, améliorent l’équilibre du microbiote en cas d’alimentation ou d’hygiène de vie non équilibrée.
  • Améliorent les défenses naturelles de l’organisme, entraînent une inhibition compétitive de l’adhésion des pathogènes, renforcent la barrière fonctionnelle épithéliale, stimulent l’immunité innée et l’immunité adaptative, diminuent éventuellement le taux de lipides sanguins, augmentent l’absorption calcique, aident à se prévenir des infections hivernales

Caractéristiques préférentielles pour l’achat d’un probiotique :

  • Identification taxonomique précise et origine des souches utilisées assurant une parfaite innocuité pour l’homme aux doses utilisées.
  • Microorganismes vivants qui doivent arriver intacts sur leur site d’action (par exemple si le site est le cadre intestinal, il faut que ces bactéries résistent au pH gastrique, aux sels biliaires … Stabilité et conservation réfrigérée.
  • Un « bon » probiotique doit pouvoir adhérer aux cellules de la muqueuse intestinale pour permettre les échanges d’informations et ainsi stimuler l’immunité.
  • Choisir des symbiotiques si c’est possible, car l’administration conjointe des pré- et probiotiques est dynamisée par rapport à une ingestion séparée.

 

Dans quels aliments trouve-t-on des probiotiques ?

  • Yaourts : ils sont fabriqués grâce à la fermentation du lait par deux bactéries : Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus. Les yaourts contiennent au minimum 10 millions de ces deux bactéries lactiques vivantes par gramme. Ces bactéries libèrent une enzyme la lactase qui augmente la digestibilité du lait.
  • Fromages fermentés camembert, munster, roquefort …) qui contiennent des bactéries du genre Lactobacilles et des moisissures.
  • La choucroute (crue) est un aliment lactofermenté. Les ferments lactiques se développent et transforment une partie des sucres du chou en acide lactique, et favorisent ainsi sa digestion.
  • Les grains de kéfir fermentés dans le lait ou dans l’eau sucrée, sont très riches en bactéries lactiques et en levures.
  • Les laits de soja, le tofu, la bière, les pickles macérés dans du vinaigre, la levure de bière (vivante), le pain au levain, les olives, le bas beurre …

Viva les bactéries probiotiques pour aider vents et autres problèmes à s’échapper

Cathy

 

Cet article a été publié dans Prébiotiques, probiotiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Et pour changer parlons des pré et probiotiques !

  1. Carole dit :

    On en a fait une cure cet hiver.
    Même pas malade du coup 😉
    Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

  2. Véronique R dit :

    Merci pour cet excellent article.
    Sauriez-vous peut-être m’expliquer pourquoi (il y a qq années) j’ai eu des douleurs abdominales en prenant des probiotiques (je ne sais plus lesquels, mais acheté en pharmacie; même chose d’ailleurs quand j’ai voulu prendre de la spiruline)?
    Cordialement

    Aimé par 1 personne

    • Il est spécifiquement recommandé de s’informer de la qualité, même si vendu en pharmacie

      Pour les probiotiques, il faut savoir quelles sont les bactéries utilisées (si leur souche est clairement identifiée), en deux si ce sont des microorganismes vivants (donc gardés au frigo par votre pharmacien puis par vous), s’il n’y a pas une posologie trop forte ou mal adaptée (il est parfois bien mieux de prendre ces gélules très loin des repas pour augmenter l’activité, il peut y avoir une accélération passagère du catabolisme entraînant ballonnements et gaz … mais sinon pas d’autres effets secondaires
      Pour la spiruline, attention si le produit n’était pas identifié comme bio, donc contrôlé niveau absence de métaux lourds, pesticides … si le milieu de culture contenait trop d’un oligoélément particulier, cela peut être tout à fait normal.
      On peut en déduire que vous êtes très réactive sur le plan digestif, donc pour tout essai, ne prendre que la moitié de la dose indiquée, pas pendant plus de 10 jours.

      Bon courage et bonne soirée

      Cathy

      Aimé par 1 personne

  3. Agnès dit :

    Clair et primordial!
    Merci pour cet article très complet!

    Aimé par 1 personne

  4. Ce sont des indispensables pour l’immunité ! Belle journée Cathy.

    Aimé par 1 personne

  5. Encore un article bien utile.
    Pourquoi a-t-on rebaptisé la flore intestinale en probiotique? c’était plus parlant!
    Merci pour ces éclaircissements,
    Bonne santé à tous

    Aimé par 1 personne

    • Microbiote = ensemble des bactéries (donc microscopique) colonisant le tube digestif (donc microorganismes vivants: biote)

      Attention: le microbiote, c’est donc notre flore intestinale, tandis que les probiotiques sont des microorganismes exogènes (apport alimentaire, complément alimentaire, médicaments) qui permettent de moduler le microbiote endogène, en interagissant avec les espèces bactérienne présentes dans la flore de l’hôte de façon à améliorer la santé. CATHY

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s