La belle découverte du Centaure Chiron !

GENTIANELLE

On la nomme petite Centaurée, Gentianelle, Herbe au Centaure, Herbe à la fièvre, Herbe des enchantements, Quinquina français  …

Son petit nom latin : Gentiana Centaurium ou Erythraea Centaurium nous fait comprendre qu’elle appartient à la famille des gentianes, et que cette espèce possède des fleurs de couleur rouge rosé  (érythros).

Elle pousse spontanément dans les prés, les friches, les landes, les sables littoraux. Il est facile de collecter sa partie aérienne pendant sa période de floraison (de mai à septembre). Séchée et enfermée dans des sachets de papier, elle est prête pour de multiples usages. Ses inflorescences florales présentent des corolles allongées disposées en ombrelles.

Son parfum est très discret mais son goût est aussi amer que celui de la gentiane jaune.

DESSIN GENTIANE

Si l’on en croit Pline l’ancien, après sa collecte et un séchage méticuleux, on peut la garder dans toute son activité pendant une dizaine d’années.

La petite centaurée fait partie du pool des plantes médicinales qui furent les plus utilisées par les druides. Les Celtes disaient d’elle, qu’elle était capable de chasser tous les maux par sa vertu évacuante.

 

Composition chimique :

-Glucosides d’iridoïdes, responsables du caractère amer, tonique et fébrifuge de la plante : gentiopicroside, centapicrine, centauroside, érythrocentaurine, gentioflavoside …

-Des composés phénoliques : xanthones, de l’acide phénolique, de l’acide p-coumarinique, des esters d’acide hydroxycinnamique.

-Une iocoumarine, des alcaloïdes (gentianine, gentioflavine),

-Une fraction stéréoïdique : bêta-sitostérol, stigmastérol, campestérol, brassicastérol, delta-7-stigmastérol.

Par hydrodistillation, il est possible d’extraire des parties aériennes supérieures de la petite centaurée, une huile essentielle riche en isomères de néophytalidiène, de carvacrol, de p-camphorène, d’acide hexadécanoïque et de thymol.

Propriétés thérapeutiques :

FLEUR GENTIANEL’ensemble de ces actifs est à l’origine des propriétés anti-inflammatoires, fébrifuges, cholérétiques, stomachiques, toniques digestives, cicatrisantes.

Lors d’une cure de drainage, elle permet de réguler les émonctoires d’élimination (rein et intestin) en équilibrant les évacuations, elle évite les risques d’anémie et combat l’inappétence. La présence des composés phénoliques lui confère une activité antioxydante et un potentiel antimicrobien.

Une application ethno-pharmacologique de longue date en Serbie a entraîné des recherches scientifiques sur les possibilités de régulations de la glycémie et du métabolisme lipidique dans les cas de diabète. Malheureusement, cette étude n’a pas été réalisée chez l’homme mais chez l’animal.

Une étude ethnobotanique portant sur des plantes médicinales, dont la petite centaurée,  utilisées pour traiter diabète et maladies cardiovasculaire a été réalisée auprès de la population dans une région du nord du Maroc, par l’intermédiaire d’infusions absorbées par voie orale..

L’huile essentielle est utilisée dans les Balkans car elle montre un potentiel antimicrobien sur Escherichia Coli, Salmonella enteriditis, Staphylococcus aureus et Bacillus cereus.

Il existe un élixir floral élaboré par le Docteur Bach, à base de fleurs de petite centaurée et destiné aux personnes à faible personnalité, trop malléables et souvent atteintes de maladies psychosomatiques.

Les anciens disaient que la petite centaurée redonnait du tonus aux organes affaiblis, chassait les états de langueur des intestins, fait disparaître les accès de goutte et les fièvres résistantes … Ma grand-mère en prenait toujours aux intersaisons pour purifier l’organisme et fortifier le tonus des organes.

Comment l’utiliser ?

POUDRE

En infusion, en poudre, en gélules, en suc frais, en sirop, en macération vineuse, en teinture mère, en cataplasme (externe) pour traiter les ulcères  et enfin en décoction pour inclure dans les cosmétiques et pour les soins des cheveux et même pour chasser les poux.

L’usage des parties aériennes de la petite centaurée est autorisé dans les compléments alimentaires depuis le 17 juillet 2014.

Elle est  acceptée en tant que « médicament traditionnel » pour soigner l’inappétence, les problèmes digestifs  par l’EMA (agence européenne du médicament), la Commission E (ministère de santé allemand) et l’ESCOP (coordination scientifique européenne en phytothérapie).

Quelques exemples d’utilisations « anciennes » mais !!! toujours simples et d’actualité

  • Des utilisations apéritives et dépuratives

-Infusions pour stimuler les reins, dégorger le foie, aider les intestins : mettre 2 à 3 cuillères à soupe de sommités fleuries séchées dans de l’eau bouillante, laisser infuser quelques minutes, filtrer. En boire 2 à 3 tasses par jour.

C’est amer ? Oui ! Mais pour soigner, il faut si l’on en croit les écrits d’Hippocrate, que la préparation n’ait ni bon goût, ni bonne odeur. Sinon, bien il faut rajouter une petite cuillère de miel.

  • Foie paresseux, insuffisance hépatique, mauvaise digestion

-Vin médicinal : faire macérer dans un litre de vin blanc sec 60 grammes de sommités fleuries de petite centaurée et 15 grammes de baies de genièvre écrasées. Filtrer, en boire un verre taille verre à porto) avant les 2 repas principaux pendant 8 jours. Recommencer la cure au moment des surcharges

  • Applications locales pour purifier le teint et dynamiser la couleur des cheveux clairs

-Décoction : 50 grammes de sommités fleuries en décoction dans 1 litre d’eau.

Drainer en tonifiant, voici le vrai pouvoir magique de la petite centaurée.

Cathy

Cet article a été publié dans plantes aromatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La belle découverte du Centaure Chiron !

  1. Carole dit :

    Je découvre cette plante, ses qualités sont intéressantes !
    Merci pour le partage 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Loulou dit :

    Lolo,
    C’est un délice de te lire tous les matins.
    Merci
    Bonne journée ensoleillée
    Loulou

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s