L’arbousier, un arbuste utilisé depuis des siècles pour traiter certains maux Une touche de beauté dans un paysage aride

Cet arbrisseau de la famille des éricacées porte un nom latin qui fait référence à la saveur pas toujours très goûteuse de ce fruit. Arbutus unedo vient d’une dénomination apportée par Pline l’ancien : unum edo soit : on n’en mange qu’un !

On le nomme « baie du maquis » en Corse car ses couleurs illuminent le paysage un peu rude.

arbousier

Ce fruit, c’est le fruit de l’arbousier, cette baie aux belles couleurs rouges que l’on pourrait confondre (uniquement à l’œil) avec une fraise de forme ronde. Son goût parfois est un peu fade, un peu farineux, un peu acidulé mais il peut aussi libérer une saveur de pulpe d’abricot lorsqu’il est totalement mûr en automne. Il se consomme préférentiellement sous forme d’eaux de vie, de confitures, de gelées…Cet arbrisseau est cultivé dans le sud de la France (méditerranée, Corse, atlantique), on le trouve en Europe occidentale, centrale et méridionale, au nord-est de l’Afrique, aux îles Canaries, en Turquie, en Asie occidentale. Il a des feuilles d’un vert profond, elles sont brillantes, persistantes et coriaces.

Les petites fleurs de couleur blanc-jaunâtre sont regroupées en courtes grappes pendantes. La floraison et la fructification se passent d’octobre à janvier. L’arbousier peut porter en même temps des fleurs et des fruits en cours de maturité (leur couleur passe du jaune clair à l’orange pour finir par un rouge profond).

Bien que les fruits ne soient pas considérés comme toujours savoureux, leur utilisation en médecine traditionnelle est ancienne comme antiseptiques, diurétiques et laxatifs.

Les feuilles ont des propriétés astringentes et elles possèdent les mêmes familles d’actifs que les fruits ainsi que d’autres composés. On dit que leur concentration en molécules actives est supérieure à celle des fruits. En conséquence les feuilles récoltées et séchées au printemps sont connues pour leurs propriétés de diurétique, d’antiseptique urinaire, d’anti diarrhéique, de dépuratif et d’anti hypertension.arbousier-2.jpeg.jpeg

Un peu de biblio !

Mais quels sont les intérêts actuels des scientifiques ?

Les extraits des fruits d’arbouse ont révélé une composition phytochimique contenant une forte concentration en antioxydants phénoliques. Plus de 100 publications traitent de ce sujet sensible : les activités antioxydantes des extraits de fruits.

Pourquoi un tel intérêt pour toutes les plantes médicinales riches en polyphénols ?

La littérature scientifique se base sur les études in vitro qui décrivent le profil phénolique et les capacités antioxydantes de cette classe de molécules pour placer les fruits (et feuilles) d’arbousier au rang d’aliment positif pour la santé. Le métabolisme cellulaire aérobie produit continuellement des espèces réactives de l’oxygène (radicaux libres) avec un potentiel concomitant d’effets mutagènes et oncogènes. Le déséquilibre entre les radicaux libres oxygénés et les antioxydants (origine endogène ou exogène) induit un stress oxydatif qui est caractéristique de certaines pathologies.

Mais une alimentation apportant des fruits et des légumes va fournir des antioxydants naturels qui peuvent entrer dans un programme de médecine préventive. Il existe des preuves épidémiologiques selon lesquelles une consommation insuffisante de fruits et de légumes peut prédisposer le corps humain à une gamme de pathologies chroniques, y compris cancer et maladies cardiovasculaires.

Composition phénolique des extraits de fruits de l’arbousier :

Acides phénoliques, flavonols, flavane-3-ols, dérivés galloyles et anthocyanes. L’acide gallique est le composé majoritaire.

Composition phénolique des extraits de feuilles de l’arbousier :

Flavanols (catéchine, procyanine), flavonols (myricétine, quercétine, kaemférol), des dérivés d’acides gallique et ellagique … composés qui existent dans les fruits mais en concentration sensiblement plus basse.

Quelques préparations médicinales avec des feuilles (très important en période de fêtes) :

Un petit engorgement du foie ? Faire une infusion de feuilles d’arbousier (500 ml d’eau bouillante + 25g de feuilles d’arbousier (bio si possible), laisser infuser 5 minutes, filtrer et boire 2 à 3 tasses par jour pendant 2 jours.

De grosses coliques, de la diarrhée ? Faire une décoction dans 500 ml d’eau bouillante + 20g de feuilles d’arbousier (laisser bouillir environ 15 minutes), filtrer et boire 3 tasses par jour pendant 2 jours.

Un peu d’hypertension ? Faire une infusion de feuilles d’arbousier (500 ml d’eau bouillante + 35g de feuilles d’arbousier (bio si possible), laisser infuser 5 minutes, filtrer et boire 2 tasses par jour pendant 8 jours.

Quelques idées d’utilisation du fruit (bien mûr) :

Une liqueur : il faut 1kg de fruits réduits en purée, 350 à 380g de sucre (sucre de canne roux personnalise la liqueur), une eau de vie de goût neutre, à 45° environ de degré d’alcool. Mélanger les ingrédients, remplir un récipient en verre transparent et laisser fermenter au soleil pendant un mois ou deux. Filtrer, mettre en bouteille et attendre deux mois avant de consommer.

Des confitures : il faut 1kg de fruits d’arbousier bien mûrs, 350g (à 500g) de sucre de canne roux, 1 cuillère à soupe d’armagnac et quelques morceaux de citron confit. Procéder comme pour toutes les confitures (filtrer au chinois les particules non écrasées)

Un clin d’œil à mesdames les abeilles :

Les fleurs sont très mellifères, et leur floraison en automne donne « une nourriture de secours » pour le futur couvain. Il ne faut pas produire du miel uniquement aux arbouses car il serait trop amer, mais l’apport alimentaire en mauvaise saison de floraison, est un bienfait pour les abeilles.

Cathy

Cet article a été publié dans plantes aromatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’arbousier, un arbuste utilisé depuis des siècles pour traiter certains maux Une touche de beauté dans un paysage aride

  1. LES oiseaux les adorent également. Belle nuit.

    J'aime

  2. Carole dit :

    Je ne connaissais pas toutes ses vertus !
    Merci.
    Bonne journée 🙂

    J'aime

  3. Agnès dit :

    Génial! Je rentre juste des îles d’Or et je m’interrogeais là-bas sur le fait qu’il y ait à la fois des fleurs et des fruits sur les arbousiers ! Je découvre depuis quelques mois la végétation méditerranéenne, et tes articles me font découvrir en profondeur nombre de ces fabuleux végétaux !
    Merci Cathy !
    Et un doux Noel!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s