Des indices pour l’épice réchauffante et revigorante

cannelle

Je suis originaire d’Asie du Sud et du Sud-Est. Mes productions les plus importantes viennent du Sri Lanka, de Madagascar, de Malaisie, des Seychelles. J’ai une cousine en Chine, dont les caractéristiques organoleptiques et les propriétés médicinales sont beaucoup moins appréciées.

On m’emploie dans la cuisine dans toutes sortes de plats, autant des préparations sucrées que salées. On peut aussi m’additionner à des tisanes ou à des élixirs, des rhums arrangés,

Mes indications thérapeutiques sont : anémie, inappétence, atonie gastrique, grippe, fortifiant, asthénies fonctionnelles (favorise la prise de poids). L’huile essentielle possède des propriétés antimicrobiennes et fongicides.

Déjà dans l’Antiquité ma réputation de conservateur était connue puisqu’on m’utilisait pour les rites d’embaumement. Je faisais partie des aromatiques considérés comme ayant des fonctions religieuses, magiques, cosmétiques et aphrodisiaques.

Je proviens d’un arbre verdoyant, à feuilles persistantes, appartenant à la famille des lauracées. Mes feuilles vertes striées de sillons rougeâtres sont dures comme du cuir, mes fleurs sont petites et de couleur vert très pâle. On utilise pour mes différents usages l’écorce des arbres encore jeunes.

Cette écorce épaisse et rugueuse est au moment de la récolte enlevée des souches, rassemblée en petits fagots, et laissée fermenter pendant 24 heures. Les fermiers vont ensuite éplucher la fine couche externe de l’écorce qui se trouve en dessous. Un séchage de quelques jours va précéder la découpe en bâtonnets, petits tuyaux de couleur brun clair à l’odeur agréable et aromatique, à la saveur chaude, épicée, un peu sucrée et très parfumée.

Je dispose aussi d’une huile essentielle (0,5-1%) dont le principal composé de l’écorce (celui qui est responsable du goût et de l’odeur) est de l’aldéhyde cinnamique. Mes feuilles contiennent une huile essentielle très riche en eugénol, mes racines le camphre qui donne cette odeur si caractéristique.

Cathy

Cet article a été publié dans plantes aromatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Des indices pour l’épice réchauffante et revigorante

  1. Patricia dit :

    Bonjour, sans hésiter je dis la cannelle.
    bonne journée à tous – pour moi ensoleillée dans le 04.

    Aimé par 1 personne

  2. Anonyme dit :

    Cinnamomum verum (Cannelier de Ceylan) ?

    Aimé par 1 personne

  3. chatperleur dit :

    J’étais un peu à coté de la plaque avec le poivre.
    Les indices me mènent maintenant vers la Cannelle.

    J'aime

  4. Michel Sommerard dit :

    J’en ai 250ha à visiter quand tu veux. Cordialement

    Aimé par 2 people

  5. Carole dit :

    C’est plus simple avec les indices, c’est la cannelle !
    Merci Laurence, bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Agnès dit :

    Oui, la cannelle! J’adore!

    Aimé par 1 personne

  7. engelsfrance dit :

    En effet…j’en ai mis dans mon pot-pourri de Noël….mais j ai plutôt envie de l’appeler pot fleuri ou pot senti 😉. Ahhhhhh Madagascar…est une source fabuleuse d’essences et de fragrances encore peut utilisées…de belles organisations s’occupent de valoriser cette flore tout en préservant l environnement et en fournissant des ressources équitables locales….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s