Huiles essentielles, Huiles végétales, Extraits de plantes … à effets physiologique sur la mobilité articulaire

mobilite

Genou coincé ? Hanche raidie ? Difficile de se relever ? Aie … une douleur sourde à l’endroit de la vieille entorse … Option massage préconisée ! Le massage est une technique très efficace pour gagner de l’amplitude articulaire et calmer les douleurs.

Acheter une huile essentielle ? C’est simple, on en trouve partout, de toutes les qualités, à tous les prix. Savoir les utiliser et choisir leur qualité, c’est plus réfléchi. Ne pas utiliser les huiles essentielles pures, c’est OK, mais trouver le bon vecteur huileux, c’est mieux.

Les huiles essentielles incontournables pour ces types de problèmes ?

L’huile essentielle de Gaulthérie (Gaultheria procumbens) ou wintergreen est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des feuilles chauffées et macérées dans de l’eau. Les indiens d’Amérique l’utilisaient comme antidouleur pour les problèmes de dos, de rhumatismes, de migraines, des fièvres …  Les sportifs font « traîner » son odeur dans tous les vestiaires.gaultherie

Cette huile essentielle contient approximativement de 98% à 100% d’ester méthylique : salicylate de méthyle, molécule qui transmet l’odeur si caractéristique. Durand la distillation, la gaulthérine (aussi décrite sous les noms de primeveroside ou de monotropitoside) présente dans les feuilles est hydrolysée en salicylate de méthyle.

Il est important de noter pour toute personne traitée par anticoagulant, de ne pas utiliser cette huile essentielle (action similaire à l’aspirine).

L’huile essentielle de gaulthérie présente des effets physiologiques positifs sur les problèmes d’arthrose … et permet grâce à sa rapidité de pénétration, de stimuler la détoxication sanguine. Il est possible pour éviter les interactions au niveau circulation, de la remplacer par de l’huile essentielle de laurier noble (Laurus nobilis), elle aussi agissant comme un puissant antalgique rhumatismal grâce à sa richesse en 1,8-cinéole.

 

genevrierL’huile essentielle de baies de genévrier (Juniperus communis) est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des baies, mais aussi des rameaux d’un petit arbuste épineux qui pousse en buissons. Les baies de genièvre sont utilisées dans la cuisine pour parfumer les plats mijotés, les marinades, les choucroutes, les boissons fermentées. La fumure des bois de genévrier permet maintenant de parfumer et conserver le poisson en Ecosse, mais pendant les épidémies qui ont sévi durant l’antiquité la fumure des bois était employée pour purifier l’air dans les hôpitaux.

L’huile essentielle de baies de genévrier est utilisée par voie topique pour diminuer les douleurs d’arthrose, d’arthrite, de lumbago, de sciatique, de courbatures, de goutte, de polyarthrite … Elle renferme principalement des monoterpènes (alpha-pinènes, sabinène, myrcène, limonène…). L’huile essentielle présente une odeur caractéristique : un peu forte, boisée, balsamique. On aime ou non. En cas de gêne olfactive, il ne faut pas l’utiliser car son effet ne serait pas positif. Ne pas employer pure, ni chez la femme enceinte/allaitante et le jeune enfant.

On peut remplacer l’huile essentielle de baies de genévrier par de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) qui apporte aussi ses propriétés d’antidouleur et d’antiinflammatoire pour les crises d’arthrose … Son composé principal est le citronellal (minimum 75%) qui lui confère une odeur citronnée, piquante, zestée. Odeur répulsive pour les insectes et pour pas mal de personnes.

 

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) est originaire du Moyen-Orient. Sa composition caractérisée en particulier par du menthol, de la menthone lui confère une véritable action antidouleur obtenue par « l’effet froid » lors du massage. Son odeur douce et mentholée remplit l’atmosphère d’arômes relaxants. Le menthol (30%-49% selon les origines) permet d’éviter la formation des médiateurs pro-inflammatoires et stimule le système articulaire.menthe-poivree

La menthe fait partie des incontournables aromatiques, alimentaire elle favorise la digestion, en massages hormis l’action antidouleur articulaire et musculaire, elle est souveraine contre les migraines. Elle est utilisée dans de nombreuses préparations pharmaceutiques. Il faut être attentif à ne pas en déposer sur des muqueuses, dans les yeux car l’huile essentielle peut être très irritante.

A défaut d’huile essentielle de menthe poivrée ?  L’huile essentielle d’immortelle (Helichrysum italicum), extrêmement efficace en présence d’hématomes douloureux, mais l’inconvénient est son prix très douloureux pour le porte-monnaie. Riche en acétate de néryle et en italidiones, elle calme parfaitement les douleurs articulaires et musculaires, mais est à éviter chez les personnes sous traitement anticoagulant.

Les vecteurs huileux conseillés pour utiliser les huiles essentielles en massages !

calophylleHuile de calophylle (Calophyllum inophyllum) est originaire de l’océan indien et de l’océan pacifique.  On l’appelle huile de Tamanu à Tahiti. Elle est très aromatique, connue depuis longtemps pour ses propriétés antiinflammatoires et cicatrisantes. Elle est fluidifiante, mais aussi circulatoire, ce qui implique de faire attention en cas de traitements aux anticoagulants. Riche en acide oléique, elle assouplit la peau. Lors d’un massage, elle atténue la douleur en diffusant une légère impression de chaleur.

 

 

arnicaMacérât d’arnica (Arnica montana – sesamum indicum) en général effectué dans de l’huile de sésame ou de l’huile de tournesol (un peu moins stable et moins sèche). Ce macérât dont la réputation n’est plus à faire permet de lutter contre l’apparition d’hématomes (en stimulant le flux sanguin) mais surtout soulage les douleurs et apporte ses principes antiinflammatoires (Phytostérols, sesquiterpènes, lactones, thymol, arnicine, phytocoumarines, caroténoïdes …). Il est très apprécié dans les massages contre l’arthrite, les méfaits du canal carpien, les fatigues du sport.

 

millepertuisMacérât de millepertuis (Hypericum perforatum dans Sesamum indicum ou Olea europea) est la star des décontractants antiinflammatoires, des antalgiques pour les articulations et muscles fatigués, un allié pour les crises de rhumatisme. Des principes actifs tels que l’hyperforine ou l’hyperhicine, des terpènes sesquiterpéniques permettent de décongestionner les tissus et aident ainsi à la pénétration des huiles essentielles. Il ne faut pas effectuer ce massage et s’exposer immédiatement au soleil car certains composés sesquiterpéniques sont photosensibilisants.

Les macérâts alcooliques pour vectoriser les huiles essentielles dans des massages non gras.

Le macérât hydro-glycérino-alcoolique de bourgeons de frêne (Fraxinus excelsior, alcohol, glyceryn, aqua), ce grand arbre appelé en général frêne élevé possède des propriétés médicinales concentrées dans les bourgeons et agissant sur la sphère ostéoarticulaire. Il permet de favoriser le drainage, l’élimination de l’eau stagnante dans les tissus et de redonner une certaine souplesse aux articulations. Il apporte son lot de flavonoïdes circulatoires tels que le rutoside et ses hétérosides coumariniques.

Le macérât hydro-glycérino-alcoolique de bourgeons de sequoia (Sequoiadendron giganteum, alcohol, glycerin) apporte une seconde jeunesse aux articulations, aqua). Cet arbre géant porte des bourgeons recommandés en cas de fractures liées à l’âge. Ils représentent un concentré de minéraux et d’antioxydants, de flavonoïdes et polyphénols. Ce macérât apporte un effet tonique en renforçant les structures articulaires.

vigne-bourgeonsLe macérât hydro-glycérino-alcoolique de bourgeons de vigne vierge (Vitis vinifera, alcohol, glycerin) est riche de substances de croissance de la plante et apporte ainsi des composés antiinflammatoires, des phytokinines, des anthocyanes, des polyphénols, substances qui permettent d’apaiser les douleurs arthrosiques et d’aider à la mobilisation articulaire. Il est également recommandé dans les cas de déminéralisation, d’ostéoporose, en cas de déformations articulaires …

Comment utiliser toutes ces matières premières ?

Comment bien choisir son huile essentielle ? Bio de préférence ce qui permet d’éviter d’utiliser un concentré de pesticides ou une huile essentielle diluée ou adultérée, avec mention de son intitulé exact (nom latin, chémotype). Le prix correspond au rendement d’extraction de l’huile essentielle, quand il faut 5 à 7 tonnes de plantes pour obtenir 1Kg d’huile essentielle, on comprend le prix élevé. Il faut également surveiller l’origine géographique de l’huile essentielle car celle-ci donne la signature des actifs que l’on attend.

Lorsqu’on travaille en application topique, et c’est le cas dans les massages, il faut toujours diluer l’huile essentielle dans un vecteur (exemple ci-dessus avec huiles végétales, macérâts).

A savoir : 1 ml d’huile essentielle correspond à 25 gouttes. Pour un flacon (ambré et en verre) permettant de fabriquer son huile de massage, il faut compter un rapport environ de 2 à 4% d’huile essentielle dans son vecteur.

Ne pas utiliser sur des enfants de moins de 3 ans, faire attention aux contre-indications, avis restrictif pour les femmes enceintes.

Ce texte fait juste un tour d’horizon non exhaustif des possibilités d’actions pour un « mieux physiologique » au niveau de la mobilité articulaire.

Cathy

Cet article a été publié dans Aromathérapie, Huiles essenteilles, huiles végétales, plantes aromatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Huiles essentielles, Huiles végétales, Extraits de plantes … à effets physiologique sur la mobilité articulaire

  1. Carole dit :

    A part le macérât d’arnica, je ne connaissais pas les propriétés des HE citées.
    Bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Agnès dit :

    Merci Cathy.
    J’utilise alors les bonnes HE , mais je ne connaissais pas du tout les macérât non gras dont tu parles.

    Aimé par 1 personne

  3. marie dit :

    Un super article! Un vrai plaisir de vous lire. Bonne continuation

    Aimé par 1 personne

  4. Pescalune dit :

    Ah génial merci pour cet article très complet ! Je m’en vais le partager sur mon blog 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Pescalune dit :

    A reblogué ceci sur La Cabane aux Arômes de Pescaluneet a ajouté:
    Genou coincé ? Hanche raidie ? Difficile de se relever ? Aie … une douleur sourde à l’endroit de la vieille entorse …
    Voilà un article très complet et d’excellents conseils de Cathy Bonnafous à lire sur le Blog « Les conseils phyto-aromatiques de Laurence, Pharmacien Herboriste » !

    Aimé par 1 personne

  6. A reblogué ceci sur VIE SEREINE.COMet a ajouté:
    Excellent article sur les huiles essentielles : ces merveilles du minimalisme…:-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s