La consoude l’amie des blessures, des entorses et du jardinier Bio….

Symphytum%20officinale_7000Souffrant depuis  quinze jours d’une entorse à la cheville, j’ai décidé  de vous parler cette semaine de cette plante réparatrice, la consoude officinale (Symphytum officinale).

Originaire d’Europe , la consoude est une plante vivace aux feuilles velues, épaisses et rugueuses et à la racine noirâtre. Elle affectionne les lieux humides et ensoleillés.

La Consoude officinale, grande Consoude ou Herbe aux coupures fait partie de la famille de la bourrache les Borraginacées.

Elle était utilisée dans l’Antiquité pour ses bienfaits cicatrisants  d’où son nom scientifique : Symphytum  qui se réfère au mot grec symphuo , qui signifie « grandir ensemble, qui assemble« . Le nom de consoude lui est apparu au XIIIe siècle,il est  issu du latin « consolidare ».

En herboristerie traditionnelle occidentale, on utilise les feuilles et la racine pour ses propriétés anti-inflammatoires, astringentes et vulnéraires. Elle est  un remède de premier choix comme cicatrisant pour soigner les entorses, fractures et contusions.

Parmi les principes actifs, on trouve :

  • L’allantoïne (0,7 à 2.5 % de la racine) auquel on attribue un effet régénérateur

sur les tissus épithéliaux.

  • L’acide rosmarinique auquel on attribue l’effet anti-inflammatoire.
  • Des mucilages qui seraient émollients.
  • Des alcaloïdes pyrrolizidiniques (0,3 %): symphytine, échimidine, intermédine.

Cent fois plus concentrés dans la racine que dans les feuilles

ATTENTION ils sont toxiques pour le foie (déconseillé par voie orale).

 

Voici mes petits secrets pour guérir  d’une entorse de la cheville.

Le premier réflexe après le cri de douleur et le craquement, aie aie aie !!!

C’est Le protocole G.R.E.C  ( GLACE, REPOS, ÉLÉVATION, COMPRESSION).

La clef  du succès d’une guérison rapide  selon mon ostéopathe !

Mes conseils phyto-aromatiques :

La consoude sous  toutes ses formes: teinture hydroalcoolique,  macérat huileux ou d’onguent et si avez dans votre jardin des plants de consoude, la racine ou les feuilles fraîches en cataplasme.

consoude-racine-0301

Lors de mon dernier voyage au Québec j’avais fait mes réserves de teinture et onguent de consoude de la Clef des champs (au niveau qualité,  ils restent encore mes préférés).

J’ai augmenté l’efficacité de  mon onguent de consoude  avec  des huiles essentielles :

 

 

Voici ma recette:

Utilisez votre baume en massages légers sur la région atteinte pendant une à deux  semaines.

L’amie des jardiniers Bio en prime !

Elle puise profondément dans le sol de grandes quantités de minéraux (dont de la potasse) qu’elle restitue ensuite aux autres végétaux. Sa richesse en allantoïne, qui favorise la multiplication des cellules, stimule la vie microbienne du sol, facilite la levée des semis et favorise la croissance des feuilles.

Pour enrichir votre jardin  en minéraux , essayez le  purin de consoude  !

Le purin de consoude est  un extrait obtenu par macération dans de l’eau des feuilles , puis fermentation. Les substances actives y sont concentrées. Pour éviter que le liquide se putréfie, vous devrez le filtrer. 

Comme tous les purins, celui de consoude se conserve dans une bouteille fermée hermétiquement, durant plusieurs mois, à l’obscurité et à 12 °C environ. L’extrait fermenté, obtenu à partir de 1 kg de plante macérée pendant quelques jours dans 10 l d’eau, est dilué à 10 % lorsqu’il est versé au pied des plantes et à 5 % lorsqu’il est pulvérisé comme engrais foliaire. Il peut être utilisé sur toutes les plantes du jardin, mais réussit particulièrement aux légumes-fruits.

Pour en savoir plus sur l’utilisation des racines en herboristerie et dans le jardin bio , je vous conseille cet article de Marie Choquette dans le webzine de l’Herbothèque.

http://www.herbesetvie.herbotheque.com/2015/11/02/les-racines-de-plantes/

 Bonne lecture !

Laurence 🙂

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article, publié dans Aromathérapie, herboristerie, Huiles essenteilles, phytohérapie, plantes aromatiques, Québec, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La consoude l’amie des blessures, des entorses et du jardinier Bio….

  1. Carole dit :

    C’est vraiment intéressant !
    Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

  2. Agnès dit :

    Bel article!
    Merci Laurence, et j’espère que ta cheville va mieux.

    Aimé par 1 personne

  3. JanFi dit :

    Passionnant, comme toujours 🙂 merci Laurence et bon rétablissement !

    Aimé par 1 personne

  4. Très intéressant, comme toujours!
    Prompt rétablissement :

    J'aime

  5. Merci pour ce bel article complet! Bonne journée laurence

    Aimé par 1 personne

  6. Sans oublier, les jeunes feuilles de consoude en beignet c’est délicieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s