L’huile essentielle de bois de rose d’Amazonie: à la découverte des filières durables et solidaires

Depuis 2010, je n’utilisais plus l’huile essentielle de bois de rose par conviction et par respect pour cet arbre de la forêt amazonienne. En effet l’industrie de la parfumerie a surexploité et mis en danger cette espèce jusque dans les années 50. On estime que 150.000 tonnes d’arbres par an ont été décimé pour en extraire son huile essentielle. A cette époque, on coupait l’arbre pour distiller le tronc, sans aucune gestion de la ressource.

Depuis 6 ans à la demande du Brésil, l’espèce Aniba rosæodora , a été inscrite sur la liste II  des espèces en voie de disparition de la CITES (Convention sur le commerce international de la faune et de la flore) .

Le bois de rose est un bel arbre tropical de la famille des Lauraceae. Il a des feuilles persistantes et peut atteindre 30 à 40 mètres de hauteur. Endémique de la forêt primaire amazonienne, il couvre les territoires de Guyane, du Venezuela, de Colombie, d’Equateur, du Pérou et du Brésil. Son nom poétique « bois de rose » a pour origine l’odeur florale et douce qu’il dégage. Ce parfum de rose est du essentiellement à une molécule le  » linalol« qui est l’ingrédient majoritaire de son huile essentielle (plus de 80%).

De nombreuses autres espèces portent ce même nom commun. Ce sont souvent des palissandres, espèces du genre Dalbergia, ou d’autres arbres du genre Pterocarpus, ainsi nommés pour la couleur rosée de leur bois très prisé en ébénisterie. L’huile essentielle du bois de rose est extraite à partir du bois débarrassé de l’écorce, mais peut être aussi des feuilles et des rameaux feuillés. C’est une huile précieuse, sa fragrance boisée est enveloppée de douces notes florales rosées.

La découverte de filières durables et solidaires m’ont réconcilié avec cette huile essentielle remarquable, l’ami incontournable de la peau . Elle a une tolérance cutanée extraordinaire, je vous la recommande vivement.
Les indiens d’Amazonie connaissent les vertus de cet arbre depuis toujours.
Ils s’en servent pour soigner les blessures et les plaies et elle n’est utilisée en aromathérapie moderne que depuis peu.

Elle est astringente, régénère et raffermit les tissus, antiseptique, antibactérienne, antivirale, antifongique, tranquilisante et dynamisante, antidouleur.

Au quotidien, contre les rides, l’acné et les vergetures, pour une belle peau : 1 goutte de bois de rose dans votre crème de jour préviendra l’apparition de rides et stimulera la régénération du tissu cutané.

Pour la beauté des pieds et des ongles : C’est l’ennemi des mycoses et des champignons.

Quelques gouttes d’ huile essentielle de bois de rose, pure ou diluée sur les ongles préalablement limés.

L’huile essentielle de bois de rose demeure une des seules huiles assez douces pour être utilisée sans danger pour les infections ORL ou broncho-pulmonaires des bébés et des jeunes enfants. Elle est reconnue pour ses propriétés anti-infectieuses et antibactériennes puissantes.

Le premier producteur est  une distillerie d’huiles essentielles d’Amazonie péruvienne, MADEROSA.

Cette entreprise a été créé par une française Céline Motard , une  distillatrice engagée dans la création d’une filière durable et solidaire. Je suis sensible à sa mission et son parcours, il me rappelle étrangement le mien en Amazonie équatorienne avec le projet OMAERE.

J’aime leur mission et éthique, pour préserver la ressource, ils ont fait le choix de distiller les rameaux et les feuilles et non les copeaux de bois mature et écorcé.

519024_orig

Voici un extrait de leur philosophie : « Il est pour nous, avant tout important de ne pas dé-forester, avant de re-forester.  Nous construisons ainsi à des relations de moyen long terme avec chacun et mettons fin à toute pratique extractiviste de court terme.
Nous achetons  les matières premières aux producteurs locaux et les transformons en différentes huiles essentielles.
De cette façon, Maderosa crée un pont parmi la diversité amazonienne, ses valeurs ancestrales comme la vie en commun en harmonie, le savoir recevoir, le savoir vivre en paix, le savoir vivre sain avec ses savoirs ; et l’importance d’un équilibre entre le fait de vendre et d’acheter avec responsabilité. Ceci est notre mission, promouvoir les bénéfices ancestraux du bois de rose pour le bien être, la santé et la beauté à travers une huile essentielle de qualité »

Je vous invite à découvrir plus en détails cette huile de bois de rose sur son site :  http://www.aromamaderosa.com/

Et dans cette petite vidéo à la découverte de la distillation de l’huile essentielle de bois de rose à Iquitos au Pérou : https://youtu.be/NAEB8PSRT9A

 

Le deuxième filière durable, c’est la Cabane aux arômes de Pescalune qui me la fait découvrir .

C’est le bois de rose de Guyane et le projet du CIRAD : projet «Anib@rosa»bois-de-rose-cirad

 » Il résulte de ce projet une huile essentielle de grande qualité (très haut rendement en linalol lévogyre), issu d’une filière à transparence totale qui participe à la gestion durable d’une ressource naturelle mais aussi la création d’emplois et de retombées économiques favorisant le dynamisme local, ainsi que la promotion du patrimoine culturel guyanais »

https://pescalune.wordpress.com/2014/12/17/le-bois-de-rose-de-guyane/

Et pour en savoir encore un peu plus sur l’huile essentielle du bois de rose je vous invite à lire le très bel article de Cécile Mahé.

http://plante-essentielle.com/huile-essentielle-bois-de-rose-proprietes-et-utilisation-sans-danger/

Bonne lecture

Laurence

Le mot de la fin :  un poème amazonien que nous fait découvrir Céline de Maderosa: «  L’art de raconter comment la terre, l’âme et le corps ne font qu’un. »

Amazone

Il y a des lunes et des lunes
Quand le monde était ombre
Avant que dieu ne naisse,
Quand le monde était ombre,
Un éclair tomba du ciel
Sur un bois de rose.

L’éclair tomba du ciel
Sur un bois de rose,
Et germa de ses branches
Une belle femme,
Il y a des lunes et des lunes,
Quand le monde était ombre.

Pendant très longtemps,
Cette belle femme,
Née de l’éclair
Et d’un bois de rose,
Marcha à travers la forêt
Nue, triste et seule.

Et elle pleura tant et tant
Notre première fiancée,
Et elle pleura tant et tant
Cherchant à être épouse,
Que de ses longs pleurs
Se forma le fleuve Amazone…

Ensuite, on ne su rien
De cette belle femme
Seulement on sait
Que le monde était ombre,
Et que tomba un éclair
Sur un bois de rose…

César Calvo
Cancionario 1967

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article, publié dans Amazonie, arbres utiles, Aromathérapie, ethnobotanique, plantes aromatiques, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’huile essentielle de bois de rose d’Amazonie: à la découverte des filières durables et solidaires

  1. Je la connaissais grâce au site Aroma Zone mais j’en ai découvert davantage grâce à ton article

    Aimé par 1 personne

  2. Pescalune dit :

    Il est en effet essentiel de préserver cette merveille amazonienne ! Merci de le souligner aussi bien dans cet article Laurence 🙂

    Aimé par 2 people

  3. Herb'au logis dit :

    j’étais dans le même esprit que vous, je ne m’en servais donc pas. Merci pour tout ces renseignements, très intéressants

    Aimé par 1 personne

  4. Agnès dit :

    Bel article et superbe poème.
    Merci Laurence , je vais m’en procurer.

    Aimé par 1 personne

  5. Carole dit :

    Merci pour cet article bien complet, j’ai beaucoup appris.
    Bon après midi !

    Aimé par 1 personne

  6. Mon but était de vous donner envie d’utiliser cette huile essentielle et je crois que j’ai réussi

    Aimé par 2 people

    • Motard dit :

      Merci beaucoup pour cet article, c’est pour le bien pour tout le monde, pour les producteurs, les aromatologues et pour les arbres de bois de rose aussi qui de cette façon, sont protégés. Je pars demaon dans la forêt, samedi soir, nous avons réunion. Je lirai votre article et le traduirai… pour soigner l’estime de soi de chacune et chacun et ainsi encourager à continuer.

      Aimé par 1 personne

  7. Magnifique!
    J’adore la glycine, son parfum, sa magnificence…
    Voilà une fleur que je ne savais pas que l’on pouvait consommer! Une de plus qui va finir sur un de mes smoothies du matin 🙂
    Merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s