L’arbre à fièvre, le gommier bleu, l’arbre aux koalas, vous connaissez ?

525949691-797ac03a41-small

Cet arbre ne vous dit rien ? Vous voulez des indices  ?

Australie… Koala… Voies respiratoires…

Vous avez devinez, c’est l’eucalyptus  globuleux (Eucalyptus globulus), le repas favori des koalas.

Le genre Eucalyptus est originaire de Tasmanie et d’Australie. Il  existe environ 700 espèces et sous espèces, allant du simple arbuste à l’arbre de très grande taille. Ils font parties de la famille botanique des Myrtaceae.

L’Eucalyptus globulus, était surnommé « arbre à fièvre » par les Aborigènes, qui l’utilisaient contre les fièvres et les infections.

En herboristerie traditionnelle et aromathérapie seulement  quelques espèces d’eucalyptus sont  utilisées.

Attention, il est important de ne pas confondre les  différents eucalyptus car ils ont des propriétés  et des usages qui varient en fonction de l’espèce botanique, leur origine et  leur chémotype . 

Oh, non …..  Encore un nom barbare Chimique!  Mais qu’est-ce qu’un chémotype ?

Un chémotype (CT) c’est la carte d’identité  chimique de l’espèce aromatique.

Partons à la découverte des  huiles essentielles d’eucalyptus les plus utilisés en Aromathérapie !

 L’Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus),  l’ami des voies respiratoires.

Son huile essentielle a l’odeur caractéristique de l’eucalyptol, que l’on appelle maintenant « cinéole ». Il en contient jusqu’à 70 %.

Utilisation : Principalement en diffusion, pour dégager les voies respiratoires, rhumes, infections pulmonaires, affections ORL. Son action sur la toux en fait un soin de premier choix pour les bronchites et les sinusites.

On peut l’utiliser aussi en massage, dilué dans un peu d’huile végétale,  sur la poitrine ou par des applications sous le nez pour mieux respirer. ATTENTION, sa forte concentration en cinéole en interdit l’usage pour les bébés et pour les enfants.

L’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata ssp radiata), de la douceur  pour les enfants.

Plus équilibré que l’eucalyptus globuleux, l’eucalyptus radié a une odeur un peu moins marquée et un peu soufrée. Ses propriétés sont très proches, on l’utilisera pour les infections pulmonaires et  affections ORL.  Il est aussi antiviral, à privilégier donc en cas de virus grippaux.

L’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) : Halte aux moustiques et aux douleurs.

Son nom vient de son odeur de « citronnelle ». Sur les 18 molécules aromatiques identifiées dans cet eucalyptus, il y a plus de 3/4 de citronellal, plus de 5 % de citronellol et encore 1 % d’acétate de citronellyl, soit 83 % de composants avec cette odeur caractéristique « citronnée » !

Ses propriétés sont liées à sa composition : Le citronellal 70%, un aldéhyde anti-inflammatoire et  répulsif pour les moustiques.  Le citronellol 5%, un alcool antibactérien et antiviral.

Cette  huile essentielle d’eucalyptus citronné est très efficace pour soulager les muscles ou articulations enflammés.

Petite remarque : Pour les botanistes, cet eucalyptus à changer de genre depuis 1995, son nom latin est maintenant Corymbia citriodora .

L’Eucalyptus mentholé (Eucalyptus dives) Adieu  capitons et cellulite disgracieuse.

Sur les 19 composants, près de 50 % correspond à  une cétone : la pipéritone. Cette huile essentielle a des propriétés mucolytiques c’est à dire fluidifiant des sécrétions bronchiques. Elle agit également sur les dépôts  graisseux à l’origine de la cellulite.

ATTENTION! Cette molécule est toxique! Cette huile essentielle est donc contre indiqué aux bébés et aux femmes enceintes.

Voici quelles petites recettes à préparer soi-même :

En prévention de la grippe

  • En diffusion : HE eucalyptus globuleux 3 ml + HE eucalyptus radiata ssp radiata 2 ml + HE tea-tree 1 ml + HE ravintsara 1 ml.

En massage pour faire disparaitre  la cellulite

  • Diluer dans 30 ml huile végétale de calophylle : HE eucalyptus citronné 3 ml+ HE cèdre de l’Atlas 3 ml + HE eucalyptus dives 2 ml. Appliquer localement en frictions.

Pour terminer l’hiver tout en douceur…

Laurence

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article, publié dans Aromathérapie, ethnobotanique, herboristerie, plantes aromatiques, plantes médicinales, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’arbre à fièvre, le gommier bleu, l’arbre aux koalas, vous connaissez ?

  1. Agnès dit :

    Article très intéressant .
    J’utilise déjà l’HE d’Eucalyptus Radié lors de soucis ORL, et celle d’Eucalyptus Citronné pour les douleurs musculaires: c’est celle qui me soulage le mieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s