Huile essentielle de Pin de Patagonie

Une espèce qui nous vient d’Amérique : le Pin de Patagonie  » Pinus ponderosa »

Belle découverte !

Sophie Mastrantuono

HE pin de patagonie

Publié dans arbres utiles, Aromathérapie, huiles essentielles, plantes aromatiques | Tagué , | 1 commentaire

Danièle Festy , une Grande Dame de l’Aromathérapie nous a quitté…

Je tenais à vous partager cette triste nouvelle le décès de Danièle Festy cette semaine.

Ses livres étaient des références dans le monde des huiles essentielles. Qui ne connaissait pas  » MA BIBLE DES HUILES ESSENTIELLES  » ?

Elle avait su vulgariser l’usage des huiles essentielles pour tout le monde.

Véritable pharmacien coach, elle vous accompagnait jour après jour, pour apaiser , soigner les maux du quotidien de toute la famille.

Merci Danièle pour tout ce travail sur les plantes et repose en paix.

Je vous invite à aller sur son blog pour la découvrir un peu plus.

http://www.danielefesty.com/2018/09/adieu-danièle-festy.html

Laurence

Publié dans Aromathérapie, huiles essentielles, plantes aromatiques | Tagué , | 9 commentaires

Le calendula ou souci officinal

Bravo à tous ceux qui ont reconnu cette belle fleur orange qui illumine nos jardins et apporte un peu de douceur dans nos vies.

Le souci officinal Calendula ou Calendule (Calendula officinalis)

Elle a été choisie comme Plante de l’année 2018 par la Guilde des herboristes au Québec.

Et pour une rentrée sans soucis je vous invite à relire mon article :

https://conseilsphytoaroma.com/2015/09/01/une-rentree-sans-stress-sans-soucis/

Publié dans Fleurs, herboristerie, plantes comestibles, plantes médicinales | Tagué , | Laisser un commentaire

Je suis douce et belle pour atténuer vos soucis de la rentrée… Qui suis-je ?

La dernière devinette de l’été

Publié dans plantes aromatiques | 5 commentaires

Les huiles essentielles, Guérison physique et émotionnelle : Un nouveau chemin à explorer

Les huiles essentielles… Guérison physique et émotionnelle…
Un nouveau chemin à explorer…
he

On peut se contenter de l’aspect thérapeutique des huiles essentielles du à leur composition biochimique volatile. C‘est une vision purement scientifique ! 

Oui elles vont soigner un rhume, une grippe, une cystite ou des douleurs musculaires, etc.
Leurs propriétés et leur domaine d’action sont riches et variés !

Mais , mais ….
Elles ne sont pas que cela! 
Elles ne sont pas que les remplaçantes des remèdes allopathiques dépourvues d’effets secondaires !

Meme si on a été formé à l’art du bon dosage, l’art de la bonne synergie, et celui de leurs contre-indications, elles sont autre chose de beaucoup plus subtil….

Il a fallu que je fasse ma propre expérience pour m’en rendre compte.

J’ai cueilli l’immortelle de Corse; j’ai foulé de mes pieds ses sommités fleuris
Je les ai pris dans les bras et là j’ai senti, ressenti :
Une empreinte odorante du vivant!

IMG_5309

Elles nous font ressentir leur terre, leur environnement, les eaux auxquelles elles s’abreuvent ainsi que la force du soleil dont elles ont aussi besoin pour évoluer et grandir …

Les huiles essentielles naissent d’une double alchimie inséparables :
celle du végétal, qui créent leurs molécules aromatiques, et celle de la distillation qui condense, concentre, leurs puissances thérapeutiques.

Elles sont vivantes, vives et pleines d’énergies.

Écoutez les, sentez les et vous comprendrez….

Des la cueillette, la plante pénètrent votre âme d’une façon douce et puissante à la fois .

Elle vous « parle », elle vous transmet leur essence divine grâce à leur la couleur, la forme des fleurs, la texture de leurs rameaux, le parfum qu’elles dégagent, le terroir auquel elle appartient…

C’est pour cela qu’il faut participer à leur cueillette, à leur distillation pour bien s’en rendre compte.

Elle nous reconnecte à notre Nature profonde .

Elle s’offre à nous, êtres humains, sur tous les plans :  physiques, émotionnels, énergétiques !

Alors une joie inexplicable, un sérénité soudaine, un désir de vivre nous envahissent…

Puis, vous vous retrouvez, vous lâchez prise, la cohésion corps/esprit renaît, tout cela grâce à notre odorat.

L’olfaction nous fait prendre conscience de merveilleuses choses: apaisement, paix intérieure, et découverte que le tout ne fait qu’un .

« Je suis chez moi, ici et maintenant »

Sophie Mastrantuono

Publié dans Aromathérapie, essences, huiles essentielles, plantes aromatiques | Tagué , , , | 4 commentaires

l’aneth subtile et odorante

Vous l’avez peut être deviné c’était des graines d’aneth ….

img_6356-1

Pour mieux découvrir cette belle aromatique, je vous invite à lire cet article de Cathy sur les bienfaits de l’aneth.

https://spotjardinmonsite.com/2017/08/15/laneth-2

Laurence

Publié dans plantes aromatiques | 3 commentaires

Subtiles, odorantes Apiacées du mois d’août

Je fais le bonheur de drôles d’insectes en pyjama rayé ( je pense que ce sont des punaises arlequin )  .

Reconnaissez vous  mes graines immatures ?

Mes graines à maturité sont gorgées d’huile essentielle


img_6356

Bonne chance !

Laurence

Publié dans Aromathérapie, épices, cuisine santé, huiles essentielles, plantes aromatiques, plantes utiles, système digestif | 8 commentaires

Huile essentielle d’Immortelle de Corse type  » Balagne »

HELICHRYSE de balagne

Image | Publié le par | Tagué , , , | 1 commentaire

Huile essentielle de pamplemousse

Une douce senteur à la fois douce et fruitée qui nous rappelle notre enfance …

En favorisant l’ouverture du coeur elle nous permet de ne pas se replier sur nous même en nous ouvrant aux autres ….

Très belle huile essentielle ❤️

Publié dans Aromathérapie, Huiles essenteilles, plantes aromatiques | Tagué , , , , | 1 commentaire

Belles Tanaisies: annuelle, vulgaire et Grande Camomille

Je ressemble à une marguerite sans pétales où plutôt à un capitule sans ligules blancs.

Bravo à ceux qui m’ont reconnu, je suis une Tanaisie.

J’appartiens au genre Tanacetum de la même famille botanique que la marguerite : les Astéracées.

Il existe 70 espèces de Tanacetum en Europe principalement .

Les 3 plus connues et utilisées par l’homme sont  :

  • La Tanaisie vulgaire ou commune  ( Tanacetum vulgare)
  • La Tanaisie annuelle ou Camomille bleue ( Tanacetum annuum)
  • La Grande Camomille ( Tanacetum parthenium)

Partons à leur découverte !

La Tanaisie vulgaire ou commune  ( Tanacetum vulgare)

On l’appelle aussi Barbotine ou Herbe aux vers

tanacetum-vulgare-tanaisie-commune

C’est une plante vivace  pouvant atteindre un mètre de haut. Elle pousse un peu partout en France et en Europe.

La Tanaisie était utilisée autrefois comme vermifuge, elle contient une huile essentielle dont un constituant, la thuyone, est très toxique à dose élevée. Son huile essentielle n’est pas utiliser en aromathérapie.

Ses feuilles préparées en infusion étaient réputées avoir des propriétés toniques, antispasmodiques et fébrifuges.
La Tanaisie a également des propriétés insectifuges, efficaces contre les fourmis, les mites, les puces, les punaises. On l’emploie en préparant des sachets de feuilles et d’inflorescences séchées.

Répulsif contre les tiques. On peut se frotter les poignets, la nuque, les chevilles avec une feuille, les tiques et moustiques détestent cette odeur.

Pour en savoir plus je vous invite à lire cet article  :

https://booksofdante.wordpress.com/2013/03/10/les-tanaisies/

La Tanaisie annuelle ou Camomille bleue ( Tanacetum annuum)

La Tanaisie Annuelle, aussi appelée Camomille Bleue, est une plante annuelle vivace de couleur jaune, originaire du Maroc.

camomille bleue

C’est grâce à la distillation des sommités fleuries et des feuilles qu’on obtient une huile essentielle de couleur bleue indigo .

Cette couleur bleu indigo est du à la présence de chamaluzène que l’on retrouve  également dans l’huile essentielle de camomille allemande et d’achillée millefeuille.

Cette huile essentielle dégage des notes herbacées, fleuries et fruitées.

Elle fait partie de ces huiles essentielles très puissantes et possédant une action spécifique.

En effet, ses propriétés anti-inflammatoires et antihistaminiques font d’elle l’huile indispensable pour les personnes souffrant d’allergies cutanées et saisonnières.

les principales molécules aromatiques :

  • 25% Monoterpènes (sabinène, béta-pinène, para-cymène),
  • 10% Sesquiterpènes (chamazulène),
  • 11% Cétones (camphre).

les principales indications :

  • crise d’asthme, allergies au pollen
  • inflammations de la peau,
  • démangeaisons, rougeurs,
  • arthrite, rhumatismes, tendinite, névrite, sciatique,
  • congestions veineuses, phlébite.

Quelques exemples d’usage

  • Allergie au pollen : voie cutanée ; 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale en application sur les avant-bras, 2 fois par jour pendant 7 à 10 jours.
  • Urticaire, eczéma :  voie cutanée ; 2 gouttes dans 2 gouttes d’huile végétale en application locale sur la zone qui démange, 3 fois par jour, jusqu’à amélioration visible.

Précautions d’emploi

Attention cette huile contient du camphre, elle est déconseillé aux  enfants de moins de 6 ans, aux  personnes épileptiques et aux femmes enceintes et allaitantes.

S’utilise à faible dose et sur une durée limitée.

Elle contient des cétones à risque neurotoxique et abortif.

Elle a une action oestrogen-like possible, déconseillée en cas de mastose ou de cancer hormono-dépendant .

Peut être irritante pour les voies respiratoires

Pas d’usage interne, ne pas ingérer, ne pas inhaler et diffuser

La Grande Camomille ou Partenelle ( Tanacetum parthenium)

C’est LA PLANTE pour soigner les migraines et le céphalées

Cet arbrisseau herbacé est vivace avec des tiges dressées qui peuvent atteindre 50 cm, ramifiées. Ses feuilles sont  molles, vert pâle et divisées.

800px-Tanacetum_parthenium_002

Les feuilles et les fleurs dégagent au froissement une forte odeur balsamique caractéristiques.

Elle est originaire du Proche-Orient, plus précisément des Balkans et s’est répandue depuis le moyen âge en Europe de l’Ouest.

On la rencontre également, à l’état subspontané, en Amérique du Nord et en Australie.

Elle est commune dans les lieux incultes, au bord des chemins, souvent au pied des murs.

Selon des recherches médicinales, la grande camomille aurait un effet favorable pour soigner la migraine, une des maladies les plus problématiques et douloureuses de notre temps.

C’est la parthénolide, qui possède la propriété de réduire la production de sérotonine, un médiateur chimique du cerveau, qui serait à la base de ces effets thérapeutiques bénéfiques.

Il faut compter de 4 à 6 semaines avant que les effets de la plante se fassent pleinement sentir.

De par son action à déclencher les menstruations, on conseille aux femmes enceintes d’éviter la grande camomille durant l’allaitement.

https://www.altheaprovence.com/blog/partenelle-grande-camomille-tanacetum-parthenium/

Publié dans plantes aromatiques | 2 commentaires