Les bons gestes phyto-aromatiques après les piqûres d’insectes de l’été

 

piqure

Après une piqûre d’insecte , Quelques gestes simples pour avoir une action efficace :

  • Rester calme,
  • Bien localiser la piqûre
  • Déterminer le type d’insecte en cause ( guêpe, frelon, moustique, abeille), retirer le dard si c’est une piqûre d’abeille.
  • Surveiller la réaction pour repérer s’il y a une réaction allergique ( Attention à l’œdème de Quincke ou un choc anaphylactique qui peuvent mettre la vie en danger) .

Normalement après une piqûre d’insecte, si tout se passe bien, vous allez voir gonflement au niveau du point de piqûre, une rougeur, une démangeaison et quelques heures après  tout devrait disparaître .

En herboristerie

Quelques  plantes pour vous aider à :

Soulager  la douleur

  • Le plantain majeur (Plantago major), un anti histaminique naturel

plantain

Frictionner avec des feuilles fraîches de plantain, la douleur disparaît presque instantanément.

  • L’oignon (Allium cepa)

Une recette de grand mère : poser une tranche d’oignon cru sur la piqûre pour faire passer la douleur.

 

  • L’aloe vera (Aloe vera)

L’aloe, par ses propriétés astringentes, soulage la douleur.

Si vous cultivez des plants d’aloe vera, coupez une tige fraîche  dans sa longueur puis extraire le gel à l’aide d’un couteau et l’appliquer sur la piqûre.

Sinon appliquez directement du gel d’aloe vera que vous trouverez dans le commerce (99% minimum de jus)

  • La sauge officinale (Salvia officinalis)

La sauge calme la douleur car elle a des  propriétés astringentes et antiseptiques.

Frottez la piqûre avec des feuilles fraîchement cueillies.

  • Le citron (Citrus limon) et le vinaigre

Frotter avec une tranche de citron ou de l’eau vinaigrée pour faire passer la démangeaison.

Calmer l’inflammation

  • La lavande (Lavandula angustifolia)

Elle calme l’inflammation et accélère la guérison grâce à ses propriétés cicatrisantes.

Frictionnez la piqure avec des parties aériennes fleuries fraîches ou avec de la teinture hydro alcoolique..

  • Le basilic (Ocimum basilicum)

Il calme les démangeaisons et permet d’éviter l’infection grâce à ses propriétés antibactériennes.
Mixez un bouquet de basilic ; appliquez le jus sur la piqûre puis faites un pansement avec les feuilles mixées.

  • Le calendula  ( Calendula officinalis) et le millepertuis (Hypericum perforatum)  sous forme de macérat huileux pour leurs propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires.

En aromathérapie

  • Les huile essentielles  incontournables pour soulager les piqûres d’insectes  :  la lavande aspic ( Lavandula latifolia)  et la lavande fine ( Lavandula angustifolia).

Je vous invite à la découvrir plus en détails  dans un de mes précédents articles: Merveilleuses lavandes : fine, vraie, aspic, maritime, clonale ou Lavandin. Laquelle vous fait vibrer ?

Pour soulager la douleur et réduire l’inflammation :

  • Huile essentielle de Camomille romaine (Anthemis nobilis) grâce à ses propriétés anti inflammatoires.
  • Huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) pour son effet frais immédiat.
  • Huile essentielle de Geranium bourbon ( Pelargonium x asperum)  grâce à  ses propriétés anti-infectieuses, cicatrisantes.
  • Huile essentielle de Tea Tree  ( Melaleuca alternifolia ),  grâce à ses propriétés analgésiques et anti-prurigineuses.

Vous pouvez également utiliser toutes ces plantes aromatiques sous forme d’ hydrolat , elles vous aideront  soulager les démangeaisons ou la douleur tout en douceur  :

  • Hydrolat de menthe poivrée
  • Hydrolat de géranium  bourbon
  • Hydrolat de lavande
  • Hydrolat de camomille romaine

Si vous êtes en vacances sous  les tropiques, je vous invite à découvrir d’autres espèces qui seront de précieuses alliées pour vous protéger ou vous soulager des piqûres des moustiques voraces!!!!

Dans les Caraïbes  ou dans l’Océan indien :
mini_plectranthus_amboinicus_04 mini_plectranthus_amboinicus_03

  • Le Gros thym (Plectranthus amboinicus), appelé aussi Ti baume  en créole, appartient à   la famille des Lamiacées.

Le Gros thym est une plante aromatique à forte odeur de thym. Ses feuilles sont épaisses et charnues.

Les feuilles fraîches écrasées peuvent être appliquées en cataplasme sur les petites plaies et les piqûres de moustiques.

Au Brésil, si vous avez la chance de visiter ce pays  pour les Jeux Olympiques

  • L’huile d’Andiroba ou Carapa (Carapa Guianensis )andiroba

L’Andiroba est un arbre de la Forêt Amazonienne qui peut atteindre 25 à 30 mètres de haut et jusqu’à 2 mètres de diamètre.

Ce sont ses graines qui fournissent une huile, dont les principales propriétés sont principalement médicinales (anti inflammatoire et cicatrisantes) et insecticides.

Les Indiens l’utilisent souvent mélangée avec un colorant naturel, l’Urucum  ou roucou (Bixa orellana) , pour se protéger des insectes et des parasites de la peau.

 

  • Huile/ baume de Copaïba ou Copahu (Copaifera officinaliscopaiba

Le copaïba est un grand arbre aux branches courtes, pouvant atteindre 40 m de haut et dont l’écorce est sombre et rugueuse. On extrait du tronc de l’arbre une huile /résine insoluble dans l’eau, appelée huile de Copaïba.

Grace à ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, il permet de soulager les  piqûres d’insectes (moustiques, guêpes, …), les piqûres de plantes (orties, …) et les coups de soleil.

 

Bel été sans piqûres 🙂

Laurence

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article a été publié dans Amazonie, Aromathérapie, Huiles essenteilles, huiles végétales, plantes aromatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les bons gestes phyto-aromatiques après les piqûres d’insectes de l’été

  1. Carole dit :

    Merci Laurence !
    Cet été, c’est le tea tree qui nous accompagne et c’est vraiment efficace.
    Bonne journée 🙂

    J'aime

  2. L’hydrolat de lavande, l’HE de lavande aspic et de tea tree font partie de mon trio gagnant de l’été. Bel article Laurence. 💋

    J'aime

  3. Herb'au logis dit :

    je me suis fait piquée il y a quelques jours par une guêpe, je suppose, et j’ai fait une grosse réaction. à mon étonnement lavendula spica n’a pas suffit, j’ai donc complété avec tea tree, ça a bien aidé, j’ai rajouté également la menthe poivrée, parce que j’avais vraiment besoin de fraîcheur tant l’inflammation était forte. j’ai également tenté l’eucalyptus citriodora pour l’effet anti-inflammatoire.
    mais il a fallu aussi que je complète avec « apis mellifica » en homéopathie.
    j’ai également utilisé du « bay rum » produit à base d’HE de bois d’inde, acheté à la Guadeloupe, et qui permet de bien soulager, mais pas très longtemps malheureusement.
    merci pour cet article qui m’a donné quelques petits « trucs » supplémentaires

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s