Le Teff, la graine d’or d’Éthiopie

Qu’est ce que le Teff ?

Le teff appartient à la famille des Poacées, c’est une céréale du genre Eragrostis.

Ce genre compte 350 espèces, mais une seule est cultivée, le teff (Eragrotis Teff).

Les espèces du genre Eragrostis  sont des plantes annuelles ou vivaces, elles poussent partout à travers le monde.20142_130575517447003

Le Teff est une graine ancestrale appelée aussi (L’herbe de l’amour ).

Le Teff a été consommé dans l’ancien empire égyptien.

Elle fait partie des toutes premières graines à être cultivées par le peuple des hauts plateaux de l’Abyssinie (aujourd’hui devenu l’Éthiopie).

La graine de Teff est 150 fois plus petite qu’un grain de blé. La graine est hyper résistante et peut pousser en plaine comme en haute altitude, dans un climat sec comme sous des trombes d’eau. Elle est donc particulièrement adaptée à la géographie éthiopienne. « Les Éthiopiens sont fiers de leur céréale parce qu’elle fait partie de leur identité », explique Solomon Chanyalew, directeur du Debrezeit Agricultural Research Center

Le teff est une toute petite graine.  Graines de teff
Ainsi, la farine de teff contient le
germe et le son, elle est
dite »complète » et est très nutritive,
car le germe et le son sont les parties les plus riches en nutriments.

 

Le Teff est une graine d’or, naturellement sans gluten et extrêmement nourrissante.

Cette céréale est cultivée principalement en Éthiopie. Elle fait partie intégrante de l’héritage local. C’est la base de l’alimentation de ce pays.

Le teff est en effet utilisé pour confectionner l’injera, une galette spongieuse consommée à presque tous les repas.

Il s’agit donc d’un aliment de base crucial pour la population d’Éthiopie, qui fait partie des plus pauvres au monde.

injera

La cuisine Éthiopienne diffère des autres cuisines de l’Afrique par son usage de l’injera.  

Une large galette plate faite à base de Teff, plus épaisse qu’une crêpe et avec une texture plus spongieuse et aérienne.

 

Traditionnellement, on laisse fermenter pendant un à trois jours la pâte, qui n’est autre qu’un mélange d’eau et de farine de teff.

Puis on la fait cuire comme une crêpe.  Souvent servie en petits rouleaux avec des sauces et des légumes.

Le teff a un pourcentage en Calcium très important, il est riche en phosphore, fer, cuivre aluminium, baryum et vitamine B1.

Il a aussi une excellente composition en acide aminés, avec des quantités équilibrées et un taux de Lysine plus important que le blé ou l’orge. De même, cette céréale contient beaucoup de protéines, glucides, et fibres et surtout  ne contient pas de gluten.

En Occident, le teff bénéficie d’une popularité croissante auprès des adeptes de l’alimentation sans gluten et du BIO.

Si on compare le TEFF avec la QUINOA:

Comparées à d’autres céréales, les deux céréales sont maigres en carbohydrates  (teff : 65 g pour 100 g ; quinoa : 64 g pour 100 g).

Elles sont riches en protéines (teff : 12 g ; quinoa 14 g).

Du point de vue calorique, les deux céréales se ressemblent beaucoup (environ 400 calories pour 100 g).

Le teff est supérieur au quinoa pour son contenu de calcium et de fer :

Pour 100 g de teff, il y a 180 mg de calcium, et 7,63 mg de fer

Dans 100 g de quinoa le niveau il y a seulement  47 mg de calcium et 4,75 mg de fer.

Pour conclure, cette graine a une haute qualité nutritionnelle et une composition protéique hors normes.

Des scientifiques comparent l’apport nutritionnel du teff à celui d’un oeuf, et
disent qu’il est une source de nutriment idéale pour beaucoup de régimes alimentaires.
De plus, l’absence de gluten est un espoir immense pour les personnes atteintes de la
maladie cœliaque (intolérance au gluten).

Cette graine microscopique va devenir un enjeu important. Déjà, le gouvernement éthiopien prévoit de doubler sa production avant 2015.

D’autres pays comme les Etats-Unis, le Canada ou l’Australie se lancent déjà dans la
course à la culture de teff, soutenant des programmes de recherche pour parfaire
l’exploitation de cette céréale.

C’est une bonne nouvelle si la demande en teff n’affame pas la population d’Éthiopie.

Espérons que ce pays, le plus pauvre du monde va pouvoir continuer de profiter de cette graine en or, sans affamer sa population.

Bonne découverte et bonne dégustation !

Laurence

Sources bibliograhiques

 

«Survey on the nutritional and health aspects of teff», Patricia Arguedas, Cartagena 2008.
Futura Sciences, Dossier : Botanique du millet et du sorgho, numéro 1069, page 8.
Whole Grains Council : Teff and millet, http://wholegrainscouncil.org
The teff company : http://www.teffco.com/
Huffington post : http://www.huffingtonpost.fr
Recette de l’injera : http://www.natures-paul-keirn.com
Présentation du fonio d’éthiopie : http://focace.over-blog.com

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article, publié dans ethnobotanique, plantes utiles, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le Teff, la graine d’or d’Éthiopie

  1. Carole dit :

    C’est une découverte, je ne connaissais que de nom.
    Bonne soirée, Carole

    J'aime

  2. Le teff, je connais car je suis une adepte de Valérie Cupillard et elle l’emploie dans une pâte à tarte notamment … Bonne soirée Laurence.

    J'aime

  3. Agnès dit :

    Ta conclusion en ce qui concerne l’Ethiopie me préoccupe …
    Bien qu’adopte du bio ( en ce qui concerne l’alimentation et… Tout le reste!), je ne connaissais pas le Teff. Je vais mieux chercher dans mon épicerie.
    J’ai bien intégré que notre alimentation était notre première médecine, mais je ne pensais pas avoir des soucis avec le gluten… Je m’interroge cependant de plus en plus, notamment parce que démunie face à l’eczéma aux mains d’une de mes filles… peux-tu me donner ton avis à ce propos?
    Je te remercie.
    Et encore merci pour tous tes riches partages.

    J'aime

    • Merci Agnès pour tous ces beaux commentaires, j’apprécie beaucoup et je suis contente de savoir que ces articles vous apprennent quelque chose de nouveau dans la compréhension des plantes et des hommes. Pour répondre à votre question, oui un régime sans gluten et lait de vache peut aider beaucoup. Quel âge à votre fille? Si vous voulez je peux vous donner de petites recettes à base huile végétale et huiles essentielles qui pourront l’aider. Pour le Teff et l’Ethiopie, il faut toujours se méfier des Modes mem Bio, des fois on ne se rends pas compte que l’on peut faire du tort aux populations locales!
      Laurence

      J'aime

  4. Agnès dit :

    Merci Laurence pour cette réponse rapide.
    Ma fille a 21 ans, elle est en école d’infirmières et donc soumise à de fréquents lavages des mains ( plus gel hydroalcoolique) .
    Elle a une alimentation…. en progression dirons-nous, et s’est découvert une allergie à l’aloe-vera ( plaques rouges suivies de brûlures) que je lui avais conseillé apres arrêt des corticoïdes ( qu’elle avait depuis déjà 3 semaines…).
    J’ai essayé une huile végétale de millepertuis avec quelques gouttes d’HE de camomille romaine, mais sans succès.
    Mille mercis pour cette gentillesse et bravo pour ce blog qui fut ma découverte de la journée …J’ai tout lu 😄 Avec passion!

    J'aime

  5. Agnès dit :

    Merci beaucoup Laurence.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s