La monarde fistuleuse, le baume des abeilles ou la chevelure du diable

monardeLa réponse à la devinette de la semaine dernière:

La monarde fistuleuse ( Monarda fistulosa) de la famille botanique des Lamiaceae.

C’est une plante vivace très aromatique, originaire d’Amérique du Nord.

Son parfum rappelle le thym ou l’origan, elle a de très belles inflorescences de couleur lavande et mesure entre 1 m à 1 m 50 de hauteur.

La monarde est une plante mellifère très appréciée des insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons), des papillons et des colibris.

Il existe de nombreuses espèces de monarde, les plus connues sont la monarde fistuleuse ( Monarda fistulosa) et la monarde écarlate  ou pourpre ( Monarda didyma) dont les fleurs au parfum délicat de citron ou de menthe sont d’un magnifique rouge écarlate.

On leur donne aussi le nom de : Thé d’Oswego,  Chevelure du diable, Baume des abeilles, Thé de Pennsylvanie, Bee balm, Wild bergamot.

La monarde occupe une part importante dans la tradition médicinale de nombreux peuples amérindiens d’Amérique du Nord.

Elle fut décrite pour la première fois au XVIème siècle par Nicolas Monardes, médecin botaniste espagnol. Elle devint « célèbre » au cours du boycott des importations de thé à Boston en 1773 pendant lequel les colons burent cette plante aussi appelée : « la plante des indiens », ou « thé d’Oswego ».

monardeLa monarde  pourpre (Monarda didyma), était connue sous le nom de « thé rouge » dans la région de St Etienne, au 18ieme siècle elle remplaçait le thé noir .

On recommence à cultiver la monarde en Auvergne, particulièrement dans le Forez pour fabriquer  de la liqueur à partir de ses fleurs.

Je vous invite à  la découvrir  dans ce reportage  de FRANCE 3 :  http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2014/07/02/le-retour-en-auvergne-du-rouge-ou-monarde-510283.html

En herboristerie traditionnelle

Ce sont les amérindiens d’Amérique du nord  qui utilisaient la monarde pour ses propriétés médicinales  qui sont nombreuses :

  • digestive
  • stimulante de l’appétit
  • fébrifuge
  • antiseptique
  • anti-inflammatoire
  • pour lutter contre les affections bronchiques (rhume, toux, maux de gorge…) ;
  • calmante (insomnie, fragilité nerveuse).

Ils utilisaient les feuilles et les fleurs séchées soit en usage interne  sous forme de tisanes pour leurs vertus antiseptiques, stimulantes, diurétiques et sudorifiques.

Soit en usage externe comme soin adoucissant pour les cheveux,  en faisant macérer les feuilles séchées dans de l’huile végétale .

En aromatherapie

L’huile essentielle de monarde fistuleuse  s’obtient par distillation des sommités fleuries.
Elle a la particularité d’être concentrée en  géraniol, plus de 90% dans cette huile essentielle, à l’odeur très délicate.

Elle est utilisée au même titre que le tea-tree ou le palmarosa dans les affections de la peau, c’est un antifongique et antibactérien  performant,  très efficace pour les pieds d’athlète, les mycoses sous les ongles.

L’huile essentielle de monarde fistuleuse a  aussi des propriétés  antivirales, tonifiantes et stimulantes.

Elle permet de traiter les infections ORL, quel que soit le type : sinusite, otite, grippe, etc.

En cas de fatigue, d’une baisse de forme ou d’un manque de concentration, l’huile essentielle de monarde fistuleuse intervient avec ses vertus stimulantes.

L’utilisation de l’huile essentielle de monarde fistuleuse se fait par voie externe :  en application sous forme de massage, mélangée à une huile végétale.

Attention : l’huile essentielle de monarde étant très concentrée, et même si elle est bien tolérée par la peau, il faut éviter de l’utiliser pure et donc prendre soin de la mélanger à d’autres huiles essentielles ou des corps gras tels que l’huile d’amande douce.

Elle peut aussi être utilisée inhalation ou diffusion

Quelques idées de recettes

Huile de massage : mélanger 2 gouttes d’huile essentielle de monarde fistuleuse dans une noisette d’huile végétale. Masser les sinus en cas de bronchite, et le thorax et le dos en cas de bronchite et de toux.

Inhalation : Dans un gros bol d’eau bien chaude, ajouter 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de monarde fistuleuse. Recouvrir la tête d’une serviette et respirer la vapeur provenant du bol pour désinfecter les voies respiratoires.

En cuisine 

Son goût est exquis et prononcé, il est légèrement sucré pour la monarde écarlate et  à un goût proche du thym pour la monarde fistuleuse.

On privilégiera  la monarde écarlate  pour les desserts et pour parfumer les sucres et sirops. les fleurs et les feuilles  peut être utilisées pour parfumer les sels, les vinaigres et vinaigrettes ou tout simplement crues dans les salades.

La monarde  fistuleuse  accompagneront les viandes et les marinades, au même titre que le thym.

On utilisera les feuilles, les  tiges, les sommités fleuries crues ou séchées :

  • Les feuilles et fleurs fraîches ciselées et les pétales peuvent devenir condiment dans les salades, avec les viandes ou même dans les confitures et compotes.
  • Les feuilles sèches servent à préparer des tisanes, des apéritifs avec du vin blanc par exemple ou du sirop.

Je vous conseille vivement de goûter à la monarde que ce soit en tisane, sirop, sels, c’est un régal pour les yeux et le goût.

 

Laurence 🙂

 

Sources:

A propos Laurence Lebrun

Pharmacien, herboriste, depuis plus de 25 ans, ma passion pour les plantes médicinales m’a permis de voyager à travers les cinq continents et de m'intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. J'ai acquis une bonne part de mon expérience botanique, en étudiant pendant plus de 10 ans les savoirs traditionnels des amérindiens d'Amazonie Equatorienne, en Amérique du sud.
Cet article a été publié dans plantes aromatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La monarde fistuleuse, le baume des abeilles ou la chevelure du diable

  1. Carole dit :

    Merci pour tous les conseils Laurence 🙂
    Bonne journée !

    J'aime

  2. Très intéressante cette monarde fistuleuse… Merci.

    J'aime

  3. Herb'au logis dit :

    je suis stéphanoise d’origine et effectivement ma grand-mère et ma tante faisait du thé rouge, mais c’était la liqueur qu’on appelait ainsi? et c’était vraiment excellent! je pense que je vais me remettre à en fabriquer !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s